Skip to Main content Skip to Navigation

Une sociabilité à entendre

Résumé : Les modes d'individuation et les modes de socialisation sont instrumentés concrètement au fil de la communication interpersonnelle quotidienne. L'observation de ce matériau sensoriel et environnemental permet d'identifier certains aspects des relations entre individu et groupe social, qui restent trop inaperçus, tant notre sociologie demeure une sociologie du regard. Or, les phénomènes sonores transgressent facilement les limites privé/public et même celles du corps propre. Par ailleurs, l'évolution actuelle des diverses pratiques et techniques d'écoute dépasse l'alternative entre la communication duelle et la communication de masse. La modalité sonore ne serait-elle pas le support instrumental électif d'une sociabilité de "connivence"; celui, aussi, des groupement sociaux éphémères ou discrets, comme le montre l'examen des parasites sonores paradoxaux ? C'est l'occasion de rappeler enfin que le sonore instrumente le devenir de toute société en trois façons dont chacune implique la normativité, la transgression et l'auto-régulation.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

Cited literature [34 references]  Display  Hide  Download

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02103994
Contributor : Françoise Acquier <>
Submitted on : Tuesday, June 11, 2019 - 5:01:45 PM
Last modification on : Tuesday, February 18, 2020 - 9:22:08 AM

File

2003_JFA_ART_SociabiliteAEnten...
Explicit agreement for this submission

Identifiers

  • HAL Id : hal-02103994, version 1

Collections

Citation

Jean-François Augoyard. Une sociabilité à entendre. Espaces et societes (Paris, France), Erès, 2003, 4 (115), pp.25-42. ⟨hal-02103994⟩

Share

Metrics

Record views

60

Files downloads

100