Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Vestiges osseux incinérés et gestes funéraires

Résumé : De l'étud e d es os humains brûlés Ju sq u 'à la fin des a n n ées quatre-vingt, les os humains incinérés sont principalement analysés d'un point d e vue anthropologique ou thermique. Puis g râce au renouvellement des m éthodes d 'é tu d e des sépultures à inhumation, les vestiges osseux brûlés sont abordés com m e un objet archéologique au m êm e titre qu'un squelette trouvé dans une to m b e à inhumation. J est fréquent maintenant de fouiller les d é p ô ts d'ossem ents com m e un « micro gisement funéraire » (Duday, 1990) en vue d e restituer le traitement sépulcral du défunt. La diversité d e s situations observées, les questions suscitées par c e tte approche palethnologique des os brûlés ont enrichi les problém atiques d 'é tu d e des sépultures, notam m ent des tom bes dites secondaires. Avec les inhumations individuelles primaires, les recherches sont liées aux phénom ènes d e décomposition. La sépulture primaire « se définit co m m e l'apport d'un cad av re à l'état frais dans son lieu d e d é p ô t définitif qui devrait en principe livrer des os en connexion anatom ique » (Duday 1990). L'objectif d e l'analyse est alors d e co m p ren d re la dynam ique d e décom position des parties molles e t l'évolution des relations articulaires-la ta p h o n o m ie-en vue d e retrouver la position initiale d'inhumation et l'esp ace d e décomposition. C e s données renvoient aux pratiques mortuaires e t à la nature d e la structure funéraire. Avec les sépultures secondaires, l'ensevelissement des vestiges du squelette constitue c e tte fois la dernière é ta p e d 'u n processus funéraire q u e p réc è d e n t « des interventions pré-sépulcrales» (Masset 1987). Le corps arrive à l'état d'ossem ents désarticulés. Pour les restes osseux brûlés, ils constituent m êm e un e n sem b le d 'élém en ts fragm entés e t déformés, difficilement reconnaissables. De plus, ils sont parfois mêlés à d e s reliquats d e fau n e brûlée ou à des résidus d e combustion. Il s'agit dans c e cas d e com prendre la contexture d e l'am as d 'o s brûlés en vue d e restituer sa dynamique d e constitution. Ainsi, le c h a m p d 'é tu d e se modifie ; il passe d e l'analyse ostéologique d'un phénom ène taphonom ique d a n s le c a s d'inhumation primaire, à l'analyse d'un phénom ène d e composition ou d e recomposition du défunt déstructuré par le feu dans le c a s d e sépulture secondaire à incinération. Après la crém ation du c a d a v re , l'opérateur a en effet la possibilité d e com poser le dép ô t osseux, à sa guise en choisissant les os, la quantité inhumée, la dimension des fragments, le stade d'ustion... En fait, il peut « créer » c e qui va représenter le défunt dans la to m b e. Dans c e sens, l'am as d'os incinérés est un produit anthropique, le résultat d e choix institutionnalisés ou non, voulus ou inconscients. La difficulté d e c e type d 'a p p ro c h e est d e démontrer les gestes d e l'opérateur, d e dém êler l'an ecd o tiq u e du signifiant. Des variations pondérales d es dépôts osseux comme fait culturel La confrontation d e deux cent seize dépôts osseux, provenant d e vingt-neuf nécropoles d a té e s du néolithique au Haut-Empire, montre d'importants écarts entre le poids des différents dépôts. C h a q u e sépulture est intacte et ne renferme qu'un seul sujet adulte, dont les os sont blancs ou gris très clair. Le minimum atteint quelques gram m es à peine, e t le maximum ne d é p a sse pas deux mille gram m es (fig. 1). 210
Complete list of metadata

Cited literature [10 references]  Display  Hide  Download

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02082199
Contributor : Umr7041 Arscan <>
Submitted on : Tuesday, April 9, 2019 - 10:35:42 AM
Last modification on : Friday, March 12, 2021 - 10:40:06 AM

File

Cahier des thèmes_ArScAn_01 ...
Publisher files allowed on an open archive

Identifiers

  • HAL Id : hal-02082199, version 1

Citation

Isabelle Le Goff. Vestiges osseux incinérés et gestes funéraires. Cahier des thèmes transversaux ArScAn, CNRS - UMR 7041 (Archéologie et Sciences de l'Antiquité - ArScAn), 2001, pp.210-216. ⟨hal-02082199⟩

Share

Metrics

Record views

177

Files downloads

42