Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Organisations et pluralité des ordres sexués. Variations sur le genre au travail

Résumé : Le genre s’impose-t-il au travail toujours selon le même modèle ? En prenant appui sur la littérature sociologique et sur nos propres travaux dans le secteur de l’hôtellerie-restauration, nous proposons de réfléchir à la manière dont les organisations sont traversées par le genre dans l’emploi non qualifié. L’enclavement des femmes dans les organisations planifiées de l’industrie ou leur assignation à des tâches subalternes ne saurait épuiser les formes de sexuation qui sont à l’œuvre au sein du salariat. Notre hypothèse est que les organisations du travail sont le théâtre d’ordres sexués pluriels susceptibles de renforcer l’emprise du genre ou au contraire d’y semer le trouble, y compris dans les emplois non qualifiés des services. Nous montrons que, selon qu’elles fonctionnent comme des « centres de cérémonies » célébrant le masculin, l’autorité patriarcale ou la « marque », les organisations créent plus ou moins les conditions d’un jeu dans le genre, voire d’un apprentissage de son dépassement
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal.univ-lyon2.fr/hal-02016666
Contributor : Sylvie Monchatre <>
Submitted on : Tuesday, February 12, 2019 - 6:42:22 PM
Last modification on : Tuesday, April 14, 2020 - 3:36:03 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02016666, version 1

Citation

Sylvie Monchatre. Organisations et pluralité des ordres sexués. Variations sur le genre au travail. Regards Sociologiques, Association Regards Sociologiques, 2018, Le genre comme compétence. ⟨hal-02016666⟩

Share

Metrics

Record views

65