Militantisme trans et précarité

Résumé : Entretien avec Clémence Zamora Cruz (Inter-LGBT) et Jeanne Swidzinski (Trans 3.0), réalisé par Arnaud Alessandrin À quelles conditions le militantisme trans est-il vivable pour les militant.e.s eux/elles-mêmes ? Si la question de la reconnaissance politique et des avancées en droit sont cruciales, si les liens d'amitié et les reconnaissances interpersonnelles de l'entre-aide sont centrales, qu'en est-il des questions matérielles qui empêchent une militance encore précaire ? La structuration lente des associations, des collectifs et des fédérations formelles ou informelles donnent le sentiment d'urgence de cette question : la précarité. Mais si la précarité est évidemment politique, sociale et économique, elle est aussi émotionnelle. Comment faire avec une militance qui ressource parfois, épuise d'autre fois ? Dans ce contexte, nous avons fait appel à deux associations très diff érentes dans leurs fonctionnements comme dans leurs ancrages géographiques. La première, L'inter-LGBT est un regroupement d'associations LGBTQI+ située en Île-de-France, très visible politiquement et médiatiquement. C'est Clémence Zamora-Cruz, sa porte-parole que nous invitons dans ces pages. Aux côtés de Clémence, Jeanne Swidzinski, présidente et cofondatrice de l'association bordelaise « Trans 3.0 » prendra également la parole à partir d'une expérience associative plus locale, marquée par un auto-support quasi-quotidien dans le centre LGBTQI+ de cette même ville (le Girofard). Bonjour Clémence : est-ce que vous pourriez vous présentez ? Je m'appelle Clémence Zamora Cruz. Je suis née au Mexique. Je suis une personne trans visible depuis mes 6 ans puisque c'est à cet âge-là que j'ai fait mon coming out. Dans les années 1990, j'ai dû fuir mon pays d'origine pour diff érentes raisons et notamment à cause de la persécution que les personnes militantes pour le respect des Droits Humains subissaient à cette période-là. Je suis arrivée en France en 1996, en tant qu'étudiante, où j'ai découvert une transphobie moins visible mais pas pour autant moins violente. Ma révolte contre la transphobie conduit tout naturellement à m'impliquer dans la lutte.
Document type :
Book sections
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02013168
Contributor : Arnaud Alessandrin <>
Submitted on : Sunday, February 10, 2019 - 1:55:25 PM
Last modification on : Wednesday, February 27, 2019 - 1:19:11 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02013168, version 1

Collections

Citation

Arnaud Alessandrin. Militantisme trans et précarité. Actualité des trans studies, 2019. ⟨hal-02013168⟩

Share

Metrics

Record views

16

Files downloads

8