Actualité des trans studies : Introduction

Résumé : Il y six ans, la publication de La transyclopédie (Espineira, Thomas, Alessandrin, 2012) marquait d'une première pierre l'édification d'un savoir partagé autour des transiden-tités. Depuis, de nombreux fronts se sont modifiés. Le front associatif tout d'abord, qui s'est très fortement virtualisé et qui a connu dans un même laps de temps une augmentation significative d'associations, en province notamment. Le front juridique, avec l'adoption en novembre 2016 d'une loi facilitant d'obtention d'un changement de la mention de sexe à l'état civil ainsi que la reconnaissance progressive du terme « d'identité de genre » dans la loi. Le front médiatique enfin, avec une multiplication des représentations transidentitaires dans les séries, les films ou la presse (sans forcément que cette augmentation quantitative soit accompagnée d'une augmentation qualitative). Seul résiste encore le front médical qui, en France tout du moins, corrèle toujours l'accès aux opérations remboursées à un suivi psychiatrique presque unanimement critiqué (Alessandrin, 2018). La qualité des opérations est également en discussion dans les associations, sur les forums, dans les échanges formels ou in-formels des personnes concernées. « Trop près du diagnostic / trop loin du soin » (Meidani, 2014), voici qui pourrait encore aujourd'hui résumer les tensions inhérentes aux parcours de santé transidentitaires (qui ne se limitent pas aux opérations géni-tales). Si les associations travaillent à défaire le lien « psychiatrisation-médicalisa-tion » dans le déploiement de nouveaux parcours de santé plus ouverts (l'Espace Santé Trans ou le Centre LGBT de Lille, notamment), l'hégémonie des structures psychia-triques demeure toujours en la matière. La SOFECT-Société française d'étude et de prise en charge des transidentités-et le Diplôme interuniversitaire qu'elle dirige à Paris-Diderot sont des exemples flagrants de l'institutionnalisation de la primauté du discours médical en ce qui concerne les transidentités. Toutefois, les dynamiques à l'oeuvre, tant du côté des actrices et acteurs de terrain que du côté des recherches en sciences humaines et sociales par exemple, n'ont de cesse de déstabiliser les cadres d'interprétation et de prise en charge des parcours trans. À tel point que les tradi-tionnels sujets qui traversent la question trans (la santé, le droit ou les mouvements sociaux) finissent dorénavant par laisser une place non négligeable à de nouveaux espaces d'interrogations. Qu'est-ce qui préside à cet élargissement ? Peut-être l'ins-titutionnalisation (même relative) des études trans dans le paysage universitaire, ce qui autorise la recherche comme les actrices et acteurs publics à se saisir avec plus de 1 Pour citer cet article : Arnaud Alessandrin, « Introduction », Actualité des trans studies (Alessandrin dir.), Editions des Archives Contemporaines, pp : 5-9, 2019.
Document type :
Book sections
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02013158
Contributor : Arnaud Alessandrin <>
Submitted on : Sunday, February 10, 2019 - 12:30:05 PM
Last modification on : Sunday, February 24, 2019 - 1:22:45 AM

Files

Introduction-TransStudies(Ales...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02013158, version 1

Collections

Citation

Arnaud Alessandrin. Actualité des trans studies : Introduction. Actualité des trans studies, 2019. 〈hal-02013158〉

Share

Metrics

Record views

16

Files downloads

20