Environnement numérique et musées

Corinne Baujard 1, 2
2 Profeor-CIREL
CIREL - Centre Interuniversitaire de Recherche en Education de Lille (CIREL) - EA 4354 : EA2261
Abstract : Les musées du monde entier valorisent leur patrimoine culturel en proposant un accès élargi au contenu de leurs collections sur Internet. Du Guggenheim de Bilbao au MoMA (Museum of Modern Art) et au MET (Metropolitan Museum of Art) de New York, du Museum Lab de Tokyo à la Tate Gallery de Londres, plus de 600 institutions de 60 pays s’exposent désormais sur le web. Grâce à Google Art Project, mis en ligne dès 2011, on peut visiter par la technologie Street View tout ou partie des collections de 151 musées à travers 40 pays (32 000 œuvres). Il est possible de parcourir virtuellement le Musée national de Toyko, de se promener parmi les sculptures aztèques du musée d’Anthropologie de Mexico ou s’attarder au palais des Offices de Florence. Cette nouvelle relation à la culture bouleverse l’institution patrimoniale en charge de l’accueil du public, de la diffusion, de l’animation et de la médiation culturelle. L ‘environnement numérique repose sur une diversité de dispositifs médiatiques qui permet d’accéder à une connaissance culturelle de rendre accessible le patrimoine universel. En 2018, un plan national de numérisation de près de trois millions d’euros a été consacré aux projets de numérisation de contenus culturels. Le portail culture.fr met aujourd’hui à disposition gratuite un accès à plus de 7,5 millions de références : 5 millions d’images donnant accès direct à 73 bases de données. Ce sont 628 expositions sur 178 sites différents sur le patrimoine culturel français et étranger qui sont accessibles. Le projet Europeana offre également l’accès à 19 millions d’objets numérisés du contenu culturel et patrimonial et de la création contemporaine (archives, bibliothèques, musées, audiovisuel). Videomuseum, qui dispose depuis 2010 d’un réseau de collections publiques d’art moderne et contemporain à l’initiative de la Commission européenne, met en ligne 62 collections, 350 000 œuvres de 35 370 artistes. Le catalogue du patrimoine du ministère de la Culture comprend la numérisation des collections de 315 musées. La base de données Google Arts & Culture collabore avec plus de 1 200 institutions dans le monde depuis 2016 et affiche sur son site plus de six millions d’œuvres numérisées, dont près d’un millier selon une technologie haute définition permettant d’accéder aux détails de la peinture invisibles pour le visiteur à l’œil nu. Les droits d’usage des images, des collections de fonds et des œuvres d’art en très haute résolution sont cédés par les musées à Google à titre gratuit qui finance la numérisation. Lorsqu’un tableau ne peut être prêté pour une exposition permanente, Google propose une projection de l’œuvre absente en haute définition comme la Naissance de Vénus de Botticelli à la galerie des Offices de Florence. La numérisation du patrimoine occupe une place considérable au sein des pratiques culturelles et touristiques. Les études sur les comportements du public muséal interrogent les conditions d’accès aux collections publiques, la variété des parcours et la connaissance des œuvres. Une « googlecard » équipée d’une loupe en carton permet de visionner un petit film qui permet d’élargir le public. Chaque visiteur peut se constituer aujourd’hui sa propre exposition d’images répertoriées dans le monde entier. Le numérique constitue un changement pour les musées qui doivent tenir compte des nouvelles technologies pour communiquer avec le public, établir un contact plus actif permettant d’aller « hors les murs » et de construire le savoir d’une façon différente dans une perspective de diversité culturelle. C’est ainsi que la mission traditionnelle de conservation est remise en cause par de nouveaux dispositifs d'exposition, de parcours et d’accès aux collections. Différents outils numériques réinventent déjà l’expérience de visite au musée : réalité virtuelle, réalité augmentée, applications mobiles, intelligence artificielle. Autant de technologies innovantes qui font apparaître de nouvelles approches de valorisation des patrimoines, d’exposition, de médiation et d’expériences immersives et multi sensorielles. Mais il convient désormais mieux comprendre le rôle des tablettes tactiles, des applications Smartphone dans lesquelles le guide multimédia peut être téléchargé : des fiches sur les œuvres présentent différents contenus sur la biographie de l’artiste, des descriptions de tableaux. Au musée in situ, des bornes interactives permettent de s’orienter à l’aide d’informations pratiques, la billetterie est aussi en ligne. Les tables tactiles sont parfois dotées de casques, des sièges sont installés à proximité des œuvres avec des contenus accessibles à la loupe. Les visiteurs peuvent personnaliser leurs parcours, partager leur expérience sur les réseaux sociaux, découvrir grâce à la réalité augmentée les plus célèbres tableaux. La géolocalisation permet de recevoir des informations lorsque le visiteur est devant un tableau, des images de l’artiste en train de peindre, ou un commentaire sur sa vie. En quoi l’environnement numérique influence-t-il l’expérience de visite muséale ? Dans un tel contexte, ce double numéro de la revue Les Cahiers du Numérique coordonné par Corinne Baujard (professeure des universitésà Lille) a été rédigé avec la collaboration d’une équipe d’auteurs français, québécois, suisses et Camerounais spécialistes en information et communication, en sociologie et en sciences de l’éducation.
Type de document :
Direction d'ouvrage, Proceedings, Dossier
Hermès Lavoisier, 2019, Les cahiers du Numérique
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01993600
Contributeur : Corinne Baujard <>
Soumis le : vendredi 25 janvier 2019 - 08:32:13
Dernière modification le : mercredi 30 janvier 2019 - 16:10:25

Identifiants

  • HAL Id : hal-01993600, version 1

Collections

Citation

Corinne Baujard. Environnement numérique et musées. Hermès Lavoisier, 2019, Les cahiers du Numérique. 〈hal-01993600〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

16