Skip to Main content Skip to Navigation
Poster communications

Modélisation physique, chimique et biologique pour la radiothérapie améliorée par les nanoparticules à fort-Z : vers une meilleure compréhension de l’effet radiosensibilisant

Abstract : L’enjeu majeur de la radiothérapie est de concentrer la dose d’irradiation dans les cellules cancéreuses tout en épargnant au mieux les cellules saines. Parmi les stratégies envisagées, l’utilisation de radiosensibilisants vise à amplifier les effets destructeurs de dose dans la tumeur. Les nanoparticules (NPs) de métaux lourds tels que l’or, ont montré des propriétés radiosensibilisantes et ont des résultats prometteurs. Si leur effet est connu depuis une vingtaine d’années, l’origine de ce phénomène est encore mal comprise et peu quantifiée. La littérature suggère que, interagissant avec les NPs, les radiations génèreraient un effet physique appelé cascade Auger. Cet effet aurait pour conséquence de déposer davantage de dose localement, amplifiant les dommages cellulaires critiques par cassure directe de molécules sensibles (ADN) ou par boost de radicaux libres. Ces effets sont produits à des échelles nanométriques et dans des temps extrêmement courts (à partir de 10-18 seconde) mais ont des conséquences à échelle du patient. Parce que ce phénomène n’est pas observable, l’outil de simulation est indispensable pour mieux comprendre les processus initiaux. Notre objectif est dans un premier temps de développer une simulation permettant de calculer les distributions spatiales de dose et de radicaux libres autour des NPs et de quantifier le boost induit. Dans un second temps, nous allons injecter ces résultats dans le modèle NanOx, développé dans le cadre de l’optimisation de soin par hadronthérapie, pour traduire ces effets en termes d’augmentation de dose biologique et de mort cellulaire. Ces deux étapes feront l’objet d’une confrontation avec des données expérimentales pour évaluer la qualité des modèles et de la pertinence des scénarios proposés dans la littérature. L’objectif final serait de guider le développement des NPs et si possible d’aider à la planification clinique de traitements radiothérapeutiques basés sur les NPs.
Complete list of metadata

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01989615
Contributor : Béatrice Rayet Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Tuesday, January 22, 2019 - 2:49:57 PM
Last modification on : Wednesday, November 3, 2021 - 7:21:00 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01989615, version 1

Citation

Floriane Poignant, Benoît Gervais, Andrei Ipatov, Hela Charfi, Etienne Testa, et al.. Modélisation physique, chimique et biologique pour la radiothérapie améliorée par les nanoparticules à fort-Z : vers une meilleure compréhension de l’effet radiosensibilisant. Forum de la recherche en Cancérologie 2018, Apr 2018, Villeurbanne, France. ⟨hal-01989615⟩

Share

Metrics

Les métriques sont temporairement indisponibles