Visibiliser le travail. Processus de subjectivation et reconnaissance des travailleurs

Résumé : Quel est le statut du travail pour ceux qui se revendiquent des travailleurs aujourd'hui ? C'est la question que nous posons au regard de deux activités de travail, celles des illusionnistes et des modèles vivants. Ces deux activités de performance reposent sur un même paradoxe, l'invisibilité de leurs gestes de travail qui empêche la reconnaissance de ce qu'ils font en tant que travail. Dans un contexte de banalisation de ces savoir-faire singuliers, modèles et illusionnistes travaillent à rendre visible leur place de travailleur. A partir du concept d'activité constructive, nous analysons ce travail sur le travail comme une catégorie sociale médiatrice qui leur permet d'émerger comme sujets dans le monde à partir de la reconnaissance du sens de leur action. Le travail apparaît alors comme une des formes culturelles de l'agir humain qui permet de « vivre du monde et lui donner sens » (Augé et Colleyn, 2004 : 83-84), en prenant place parmi les autres.
Document type :
Preprints, Working Papers, ...
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01985167
Contributor : Jeanne Robert <>
Submitted on : Thursday, January 17, 2019 - 4:26:17 PM
Last modification on : Thursday, October 17, 2019 - 12:36:02 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01985167, version 1

Citation

Jeanne Robert, Constance Ruiz, Pascal Béguin, Valérie Pueyo. Visibiliser le travail. Processus de subjectivation et reconnaissance des travailleurs. 2019. ⟨hal-01985167⟩

Share

Metrics

Record views

63