Le projet européen A-ZEB, Affordable zero energy buildings (bâtiments zéro énergie à coût abordable)

Résumé : Selon la directive européenne sur la performance énergétique des bâtiments, tous les bâtiments publics devront s'approcher d'un bilan énergétique zéro dès la fin de 2018 et les autres bâtiments deux ans après. Beaucoup craignent un renchérissement des coûts de construction. L'objectif du projet européen A-ZEB est alors d'élaborer une méthodologie pour réduire les coûts à toutes les étapes du cycle de vie d'un projet de construction à énergie zéro (conception, construction, exploitation...). Il s'agit de recenser des technologies appropriées, d'élaborer une démarche d'optimisation technico-économique et de la tester sur des études de cas dans différents pays. 1 Définition des bâtiments "dont la consommation d'énergie est quasi nulle" Selon la directive européenne sur la performance énergétique des bâtiments :-la performance énergétique d'un bâtiment est définie selon la quantité d'énergie calculée ou mesurée nécessaire à satisfaire la demande associée à un usage type du bâtiment, ce qui inclut entre autre 5 postes (le chauffage, le rafraîchissement, la ventilation, l'eau chaude sanitaire et l'éclairage).-un bâtiment "dont la consommation d'énergie est quasi nulle" a des performances très élevées, et la quantité quasi nulle ou très basse d'énergie requise devrait être couverte dans une très large mesure par de l'énergie produite à partir de sources renouvelables, notamment l'énergie produite à partir de sources renouvelables sur place ou à proximité. L'usage des "entre autre", "quasi nulle ou très basse", "dans une très large mesure" et "notamment" permet ainsi diverses interprétations. Le terme énergie est assez vague : il peut s'agir d'énergie "finale" (mesurée au compteur), utile (les pertes liées à l'équipement étant déduites, l'énergie utile correspond aux besoins de chauffage par exemple), ou primaire (il s'agit de remonter la chaîne jusqu'aux ressources, en prenant en compte le rendement des centrales et les pertes du réseau électrique). De même, les équivalences en énergie primaire diffèrent selon les pays car le rendement de production d'électricité dépend des technologies utilisées (il est plus élevé pour l'hydro-électricité que pour des centrales thermiques ou nucléaires). Enfin, le cas d'une production d'électricité photovoltaïque partiellement exportée vers le réseau donne lieu à débat : faut-il simplement la déduire du bilan annuel, bien qu'elle soit produite majoritairement en été alors que les besoins sont plus élevés en hiver ?
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

Cited literature [10 references]  Display  Hide  Download

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01978869
Contributor : Bruno Peuportier <>
Submitted on : Monday, January 21, 2019 - 5:00:38 PM
Last modification on : Thursday, February 14, 2019 - 1:26:58 AM

Files

 Restricted access
To satisfy the distribution rights of the publisher, the document is embargoed until : 2020-01-11

Please log in to resquest access to the document

Identifiers

  • HAL Id : hal-01978869, version 1

Collections

Citation

Bruno Peuportier, Mija Frossard. Le projet européen A-ZEB, Affordable zero energy buildings (bâtiments zéro énergie à coût abordable). PASSIBAT 2018, Mar 2018, Paris, France. ⟨hal-01978869⟩

Share

Metrics

Record views

35