Polarisations et isogénies

Abstract : Soit A une variété abélienne définie sur un corps de nombres k. Nous démontrons qu’il existe un faisceau inversible ample et symétrique sur A dont le degré est borné par une constante explicite qui dépend seulement de la dimension de A, de sa hauteur de Faltings et du degré du corps de nombres k. Nous établissons également des versions explicites du théorème de Bertrand relatif au théorème de réductibilité de Poincaré et des théorèmes d’isogénies de Masser et Wüstholz entre variétés abéliennes. Les preuves reposent sur des arguments de géométrie des nombres dans les réseaux euclidiens constitués des morphismes entre variétés abéliennes munis des métriques de Rosati. Nous majorons les minima successifs de ces réseaux grâce au théorème des périodes que nous avons démontré dans un article précédent.
Type de document :
Article dans une revue
Duke Mathematical Journal, Duke University Press, 2014, 163 (11), pp.2057-2108
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01976451
Contributeur : Ariane Rolland <>
Soumis le : jeudi 10 janvier 2019 - 09:41:22
Dernière modification le : jeudi 7 février 2019 - 14:52:07

Identifiants

  • HAL Id : hal-01976451, version 1

Données associées

Collections

Citation

Eric Gaudron, Gaël Rémond. Polarisations et isogénies. Duke Mathematical Journal, Duke University Press, 2014, 163 (11), pp.2057-2108. 〈hal-01976451〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

9