Les masculinités ethnoracialisées des rappeur.euse.s dans la presse

Résumé : Cet article porte sur les représentations des artistes de rap dans le Figaro, le Monde, Libération, Télérama de 2000 à 2015. Il montre que les masculinités des rappeurs (mais aussi des rappeuses) données à voir dans la presse sont imbriquées à la race et à la classe sociale. Cette construction médiatique du genre, articulée à la race et à la classe, participe à la définition (et à la valorisation) d’une « bonne » masculinité, blanche et de classe supérieure, qui serait synonyme de douceur, de sensibilité et de respect des minorités. Cette « masculinité hégémonique » qui caractérise des rappeurs décrits comme minoritaires et exceptionnels — conduit alors à disqualifier les « Autres », racisés, définis quant à eux comme virilistes et bien souvent sexistes et homophobes.
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01975607
Contributor : Marion Dalibert <>
Submitted on : Wednesday, January 9, 2019 - 2:30:16 PM
Last modification on : Wednesday, March 13, 2019 - 11:54:04 AM

File

Dalibert (2018).pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01975607, version 1

Collections

Citation

Marion Dalibert. Les masculinités ethnoracialisées des rappeur.euse.s dans la presse. Mouvements, La découverte, 2018, La battle du rap : genre, classe, race, p.22-28. ⟨hal-01975607⟩

Share

Metrics

Record views

76

Files downloads

118