« Parlons d'autre chose » : L'impact du Common Ground sur les sourires des interlocuteurs lors des transitions thématiques

Résumé : L’objectif de cette thèse est de montrer comment le sourire participe à l’élaboration des transitions thématiques et plus généralement de la conversation. La conversation est une « production collaborative » (Sacks, Schegloff, & Jefferson, 1974). Les interlocuteurs s’appuient sur leur terrain commun ou « Common Ground » (Clark, 1996) - dorénavant CG – afin d’élaborer ensemble cette « activité conjointe » (Clark, 1996). Il est également admis depuis les travaux de Birdwhistell (1968) que l’interaction mobilise plusieurs ressources multimodales. Néanmoins, le rôle du sourire en tant que « geste interactif » (Bavelas & Gerwing, 2007) n’a pas été suffisamment documenté, sa dimension émotionnelle (Ekman, 1984) étant davantage étudiée. De la même manière, d’un point de vue multimodal, peu d’études se sont intéressées à l’impact du CG sur le fonctionnement d’interactions conversationnelles, cet impact ayant davantage été étudié sur des interactions contrôlées (Holler & Bavelas, 2017). Nous souhaitons alors étudier l’impact de ce facteur CG sur la négociation des transitions thématiques et sur leur élaboration en un thème conversationnel. A notre connaissance, le fonctionnement des transitions thématiques a été étudié à travers différentes modalités (Riou, 2015) mais aucune étude ne met en avant le rôle du sourire dans ces moments de négociations. Notre objectif est donc de dégager le rôle des sourires dans l’élaboration des différents thèmes qui constituent une conversation, en fonction du CG qui lie les interlocuteurs. Quel est le rôle du sourire dans les transitions thématiques ? Ce rôle a-t-il la même importance lorsque les interlocuteurs se connaissent vs lorsqu’ils se rencontrent pour la première fois ? Afin de répondre à ces questions, nous comparerons deux corpus conversationnels, l’un entre personnes qui se connaissent bien « Chesse ! » (Priego-Valverde, Bigi, Attardo, Pickering, & Gironzetti, 2018), et l’autre, entre personnes se rencontrant pour la première fois « PaCo » (constitué pour cette thèse). Ces deux corpus représentent 22 interactions dyadiques. Pour chaque interaction, les interlocuteurs ont lu une histoire drôle à tour de rôle puis ils disposaient de 15 min pour discuter librement. L’objectif de cette comparaison est de décrire l’organisation de la conversation à travers ses changements thématiques et de mettre en avant l’impact du facteur CG sur l’apparition, la durée et la synchronisation des sourires des interlocuteurs. Au-delà, l’objectif de cette thèse est de montrer comment le sourire participe à la construction de la conversation. Nous étudierons le sourire, non plus comme un geste binaire (présence/absence) mais en fonction de ses différents niveaux d’intensité. Pour cela, nous utilisons le « Smiling Intensity Scale » (Gironzetti, Attardo, & Pickering, 2016) qui décompose le sourire en 5 niveaux d’intensité (du visage neutre au rire) à l’appui des unités d’actions issues du « FACS » (Ekman & Friesen, 1978). Sur la base des intensités de sourire de chaque participant, nous mesurerons la réciprocité des sourires afin de pouvoir les comparer dans nos deux conditions conversationnelles. Au regard des premiers résultats obtenus dans notre étude de Master 2, nous nous attendons à montrer que le Common Ground influence l’émergence des sourires des interlocuteurs, le fonctionnement des transitions et au-delà, de la conversation. Références Bavelas, J. B., & Gerwing, J. (2007). Conversational hand gestures and facial displays in face-to-face dialogue. Social communication, 283-308. Birdwhistell, R. L. (1968). L'analyse kinésique. Langages(10), 101-106. Clark, H. H. (1996). Using Language. Cambridge University Press. Ekman, P. (1984). Expression and the nature of emotion. Dans K. &. Scherer, Approaches to emotion (pp. 319-343). Hillsdale N.J: Lawrence Erlbaum. Ekman, P., & Friesen, W. V. (1978). Facial Action Coding System: A Technique for the Measurement of Facial Movement. Consulting Psychologists Press. Gironzetti, E., Attardo, S., & Pickering, L. (2016). Smiling, gaze, and humor in conversation. Dans L. In Ruiz-Gurillo, Metapragmatics of Humor: Current research trends (Vol. 14, p. 235). Amsterdam/ Philadelphia: John Benjamins Publishing Compagny. Holler, J., & Bavelas, J. (2017). Multi-modal communication of common ground: A review of social functions. Dans R. B. Church, M. W. Alibali, & S. D. Kelly, Why gesture? How the hands function in speaking, thinking and communicating (pp. 213-240). Amsterdam: Benjamins. Priego-Valverde, B., Bigi, B., Attardo, S., Pickering, L., & Gironzetti, E. (2018). Is smiling during humor so obvious? A cross-cultural comparison of smiling behavior in humorous sequences in American English and French interactions. Intercultural Pragmatics, 15(4), pp. 563-591. Riou, M. (2015). A methodology for the identification of topic transitions in interaction. Discours. Revue de linguistique, psycholinguistique et informatique. A journal of linguistics, psycholinguistics and computational linguistics(16). Sacks, H., Schegloff, E., & Jefferson, G. (1974). A Simplest Systematics for the Organization of Turn-taking for conversation. Language, 50(4), pp. 696-735.
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01953892
Contributor : Mary Amoyal <>
Submitted on : Thursday, December 13, 2018 - 12:55:44 PM
Last modification on : Saturday, December 29, 2018 - 1:16:38 AM
Long-term archiving on : Thursday, March 14, 2019 - 2:20:00 PM

File

Poster_JAD_2018_Mary_Amoyal.pd...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01953892, version 1

Collections

Citation

Mary Amoyal, Laurent Prévot, Béatrice Priego-Valverde. « Parlons d'autre chose » : L'impact du Common Ground sur les sourires des interlocuteurs lors des transitions thématiques. JAD - Journée Annuelle des Doctorants, Dec 2018, Aix-en-Provence, France. ⟨hal-01953892⟩

Share

Metrics

Record views

31

Files downloads

22