L’État à la lumière d’un formulaire. La feuille signalétique des agents des ponts et chaussées (1856)

Résumé : En 1856, un formulaire fait son apparition au ministère des Travaux publics : la « feuille signalétique ». En prenant cet écrit bureaucratique pour objet d’étude, on se propose de saisir les évolutions d’une administration étatique du xix e siècle à travers un vestige matériel de son activité routinière et d’apporter une contribution à une histoire en friche, celle de l’État employeur. Après avoir resitué ce formulaire dans le temps long des pratiques administratives de notation, on revient sur les circonstances de son adoption et les enjeux associés à son usage. Au prisme de cette histoire, ce sont tout à la fois les possibilités offertes par l’imprimé dans le processus de construction de l’État, l’évolution des relations entre sphères gouvernementale et administrative et les aspirations à l’autogestion d’un corps de fonctionnaires divisé qui s’en trouvent mises au jour.
Type de document :
Article dans une revue
Genèses. Sciences sociales et histoire, Belin, 2018, 113 (4), pp.144-168. 〈10.3917/gen.113.0144〉
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01952485
Contributeur : Nathalie Montel <>
Soumis le : mercredi 12 décembre 2018 - 11:18:15
Dernière modification le : vendredi 21 décembre 2018 - 17:41:34

Identifiants

Collections

Citation

Nathalie Montel. L’État à la lumière d’un formulaire. La feuille signalétique des agents des ponts et chaussées (1856). Genèses. Sciences sociales et histoire, Belin, 2018, 113 (4), pp.144-168. 〈10.3917/gen.113.0144〉. 〈hal-01952485〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

33