Le rôle du rapport au métier dans la construction d’incidents en classe. Le cas des professeurs débutants en contextes populaires

Résumé : Les microruptures à l’ordre scolaire font partie du quotidien des classes. Elles constituent un terreau favorable à la naissance d’incidents, a fortiori dans les classes des enseignants débutants. L’analyse s’inscrit dans une perspective interactionniste et repose sur le traitement de données filmées (observations dans des classes de jeunes professeurs et entretiens d’autoconfrontation avec ces derniers). Elle met au jour la construction des incidents au regard des dimensions socioscolaires de la confrontation, mais aussi d’un rapport contrarié au métier qui se décline dans une mise en scène de l’autorité conduisant à l’escalade des sanctions. L’ampleur prise par les microruptures à l’ordre scolaire lors du cours d’action, éprouve en effet profondément l’enseignant, tout autant que le rôle qu’il est amené à jouer in situ le déstabilise, tant il est éloigné de sa conception du métier, de l’enseignant idéal et de sa propre image.
Type de document :
Article dans une revue
Terrains et travaux, 2018, 2 (33), pp.129-151
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01950350
Contributeur : Cécile Carra <>
Soumis le : lundi 10 décembre 2018 - 17:15:28
Dernière modification le : mardi 11 décembre 2018 - 01:18:58

Identifiants

  • HAL Id : hal-01950350, version 1

Collections

Citation

Cécile Carra, Clémence Boxberger. Le rôle du rapport au métier dans la construction d’incidents en classe. Le cas des professeurs débutants en contextes populaires. Terrains et travaux, 2018, 2 (33), pp.129-151. 〈hal-01950350〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

16