William Morris et les News from Nowhere : une utopie d'esthète

Résumé :

Comme Carlyle avant lui avec Past and Present ou Ruskin avec The Stones of Venice, Morris, à cinquante-six ans, écrit son œuvre majeure News from Nowhere. L’ouvrage est une véritable synthèse de la réflexion morrissienne sur l’art, la société, l’histoire et éclaire sous un angle particulier la fondation des Kelmscott Press. Aucune étude n’a à notre connaissance, fait clairement le lien entre ce roman utopique et la naissance des presses dirigées par Morris, alors que ce lien est fondamental.

News from Nowhere paraît sous la forme d’un feuilleton publié dans The Commonweal de janvier à octobre 1890, avant d’être édité en volume chez Robert Brothers à Boston à la fin de cette même année, mais dans une édition non autorisée (edito princeps). C’est en 1891, à Londres, que la première version officielle est publiée, chez Reeves et Turner. L’année suivante, Morris lui-même réimprime son œuvre sur ses Kelmscott Press, créées au moment de l’écriture de l’ouvrage.

Les sources d’inspiration dans lesquelles Morris puisa pour écrire son livre sont à rapprocher de certains choix éditoriaux des Kelmscott Press. Morris y publia par exemple en 1893 l’Utopie de Thomas More, qu’il préfaça. Car News from Nowhere est aussi l’œuvre d’un utopiste, mais il s’agit plutôt d’une utopie d’esthète écrite en réaction à l’ouvrage Looking Backward 2000-1887 d’Edward Bellamy, auteur américain prônant un idéal techniciste et une militarisation du travail, publié en 1888.

Prenant à contre-pied le monde de Bellamy et le qualifiant de « cockeney paradise » (« paradis vulgaire »), Morris construit peu à peu son utopie, car il appréhende le monde non pas tel qu’il est mais tel qu’il devrait être selon lui. Le principe n’est pas de fuir le réel mais plutôt de créer une éthique, fondée sur l’historicisme, la fraternité et l’esthétique. News from Nowhere délivre un message d’espoir : c’est la démarche noble d’un esprit convaincu de la bonté et de la perfectibilité de l’être humain. Les notions d’esthétique et d’éthique deviennent alors interchangeables.

 

Type de document :
Communication dans un congrès
Le Discours de l'Art : théories et critiques d'artistes, université Paris 1 Sorbonne, 2006, Paris, France. 2006
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01948495
Contributeur : Okina Université d'Angers <>
Soumis le : vendredi 7 décembre 2018 - 17:09:43
Dernière modification le : mercredi 19 décembre 2018 - 14:14:01

Identifiants

  • HAL Id : hal-01948495, version 1
  • OKINA : ua18313

Collections

Citation

Florence Alibert. William Morris et les News from Nowhere : une utopie d'esthète. Le Discours de l'Art : théories et critiques d'artistes, université Paris 1 Sorbonne, 2006, Paris, France. 2006. 〈hal-01948495〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

23