La question du livre en Europe autour de 1900, la réponse des private press

Résumé :

La désacralisation du livre et son manque de qualités formelles amènent certains grands noms du préraphaélisme dit de seconde génération, comme William Morris et Edward Burne-Jones, à repenser l'art du livre de la fin du XIXe siècle. En fondant les Kelmscott Press à la fin de 1890, William Morris tente d'apporter une réponse historiciste aux livres du tout venant. Reconstruisant en partie l'histoire du livre, des manuscrits médiévaux aux incunables, s'inspirant des livres anciens, il propose une vision personnelle du livre idéal, qui influencera nombre de créateurs à l'échelle du continent européen.

Type de document :
Communication dans un congrès
Histoire du livre, EPHE, Paris, 2008, Paris, France. 2008
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01948423
Contributeur : Okina Université d'Angers <>
Soumis le : vendredi 7 décembre 2018 - 15:55:32
Dernière modification le : mercredi 19 décembre 2018 - 14:14:01

Identifiants

  • HAL Id : hal-01948423, version 1
  • OKINA : ua18311

Collections

Citation

Florence Alibert. La question du livre en Europe autour de 1900, la réponse des private press. Histoire du livre, EPHE, Paris, 2008, Paris, France. 2008. 〈hal-01948423〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

19