Quand les diplômés de doctorat français partis à l'étranger auto évaluent leurs compétences

Résumé : La France se caractérise par un taux de chômage des jeunes docteurs élevé dans les premières années après la thèse, ce qui peut conduire certains d'entre eux à s'expatrier. Ce travail s'interroge sur la manière dont les jeunes docteurs partis à l'étranger perçoivent les compétences acquises dans leur formation doctorale, lorsqu'ils se comparent à leurs collègues de travail. A partir d'une enquête statistique et des éclairages plus qualitatifs, les résultats indiquent qu'ils valorisent globalement les compétences acquises durant leur doctorat même s'ils jugent que certaines d'entre elles comme les compétences relationnelles ou la gestion de projet, sont un peu plus valorisées dans la formation doctorale à l'étranger.
Document type :
Journal articles
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01948149
Contributor : Bertille Theurel <>
Submitted on : Friday, December 7, 2018 - 2:22:32 PM
Last modification on : Tuesday, December 18, 2018 - 1:23:59 AM
Document(s) archivé(s) le : Friday, March 8, 2019 - 2:59:44 PM

File

 Restricted access
To satisfy the distribution rights of the publisher, the document is embargoed until : 2019-12-07

Please log in to resquest access to the document

Identifiers

  • HAL Id : hal-01948149, version 1

Collections

Citation

Claire Bonnard, Jean-François Giret. Quand les diplômés de doctorat français partis à l'étranger auto évaluent leurs compétences. TransFormations : Recherches en éducation et formation des adultes, Institut CUEEP, Lille 1, 2016, 16 p. ⟨https://pulp.univ-lille1.fr/index.php/TF/article/download/261/193⟩. ⟨hal-01948149⟩

Share

Metrics

Record views

15