Couche limite dans le sillage d’une poche de cavitation

Résumé : Le travail présenté concerne l'étude expérimentale des modifications d'une couche limite sur un profil NACA symétrique d'épaisseur relative 15 % à Reynolds 0,5 106, en présence d'une cavité de vapeur stable se développant sur l'extrados du profil près du bord d'attaque, pour un angle d'incidence de 10o. Une comparaison systématique des grandeurs intégrales et des grandeurs moyennes a été réalisée avec et sans poche de cavitation afin de proposer des mécanismes d'interaction entre la phase dispersée et la phase liquide. Les résultats obtenus montrent que la présence de la poche contribue à un épaississement de la couche limite et à une augmentation de la vitesse en très proche paroi. On observe un effet prépondérant du gradient de pression adverse et l'on confirme que la présence de la poche, en favorisant les échanges entre la zone de sillage et la zone de proche paroi, a un effet stabilisant sur l'écoulement.
Type de document :
Article dans une revue
La Houille Blanche - Revue internationale de l'eau, EDP Sciences, 2009, 〈10.1051/lhb/2009092〉
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01924914
Contributeur : Henda Djeridi <>
Soumis le : vendredi 16 novembre 2018 - 12:44:16
Dernière modification le : mardi 26 février 2019 - 08:57:47

Lien texte intégral

Identifiants

Collections

Citation

Christophe Sarraf, Henda Djeridi, Jean-Yves Billard. Couche limite dans le sillage d’une poche de cavitation. La Houille Blanche - Revue internationale de l'eau, EDP Sciences, 2009, 〈10.1051/lhb/2009092〉. 〈hal-01924914〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

27