NutriScore : comment l’étiquetage des aliments est devenu prescriptif

Abstract : Le NutriScore ne se contente plus de s’afficher en face avant des emballages alimentaires, il passe désormais à la télévision. L’Assemblée nationale a en effet récemment voté l’obligation d’afficher le NutriScore dans les publicités pour l’alimentation. Ce logo nutritionnel s’est aussi internationalisé, depuis que les ministres de la Santé belge et espagnole ont annoncé l’an dernier son adoption pour servir de label nutritionnel officiel. En attribuant une lettre et une couleur allant du « A » vert pour les produits les plus favorables au « F » rouge pour les moins favorables, le NutriScore attire de façon intuitive (simpliste diront ses détracteurs) l’attention du consommateur et facilite la comparaison des produits disponibles sur le marché. Son apposition sur la face avant des produits emballés marque un peu plus l’ascendant des messages nutritionnels qui sont de nature prescriptive sur ceux de nature descriptive : les pouvoirs publics ne se contentent plus d’informer le consommateur sur les caractéristiques nutritionnelles des produits mais prodiguent des recommandations. Cette tendance souligne un changement de paradigme concernant non seulement le rôle de l’État, mais aussi la nature des consommateurs.
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01924515
Contributor : Danièle Revel <>
Submitted on : Friday, November 16, 2018 - 8:50:34 AM
Last modification on : Tuesday, January 7, 2020 - 2:48:08 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01924515, version 1

Collections

CNRS | INRA | GAEL | UGA

Citation

Laurent Muller. NutriScore : comment l’étiquetage des aliments est devenu prescriptif. The Conversation, The Conversation France, 2019. ⟨hal-01924515⟩

Share

Metrics

Record views

81