Mise en visibilité des eaux souterraines et de leurs enjeux de gestion

Résumé : Au cours des quarante dernières années, le développement de l’accès aux eaux souterraines a accentué la pression sur ces ressources et par là-même la nécessité de les gérer. Les porteurs des démarches de gestion (SAGE, contrats de nappes) sont confrontés à la difficulté de mise en visibilité des enjeux de gestion de ces ressources invisibles. En particulier, ils s’interrogent sur la production d’indicateurs, ou d’autres formes de représentation et sur la manière de construire et de valoriser les banques de données disponibles. Ils font face au défi de sensibilisation à différentes échelles alors que les regards se portent plus facilement sur les eaux de surface. Les eaux souterraines, ressources quasi-invisibles sont souvent oubliées. Quels sont les enjeux de cet oubli ? Quelles initiatives sont prises pour pallier cet oubli et mettre en visibilité les eaux souterraines ? Cette étude a permis de recenser et d’analyser des pratiques et des outils de mise en visibilité des eaux souterraines et de leurs enjeux de gestion. Elle s’intéresse aux modes de communication employés par les structures porteuses de SAGE ou de contrats dédiés aux eaux souterraines en France ainsi qu’à leur utilisation. Une attention particulière est donnée au contenu et à la forme des informations qui circulent ainsi qu’aux formats d’échange proposés. 11 cas d’étude ont été retenus. En outre, des enquêtes ont été conduites en Inde afin de mettre en perspective les cas français. L’étude se base sur des entretiens avec une quarantaine de personnes impliquées dans la mise en oeuvre de dispositifs de mise en visibilité (chargés de mission, élus, enseignants, consultants), sur l’analyse de documents et des informations disponibles sur Internet. Le premier constat est celui d’une mise en visibilité et d’une production de dispositifs en développement (documents, sites internet). L’usage des médias traditionnels dont la presse reste cependant faible. Les sites internet sont des outils privilégiés de partage de l’information. Le travail de mise en visibilité passe également par la production et l’amélioration d’indicateurs en appui à la gestion, depuis la mesure piézométrique jusqu’au développement d’une approche intégrée dans les observatoires et les modèles. Les cartes sont vues comme des outils incontournables mais dont l’usage mérite d’être questionné. Les entretiens montrent le potentiel des représentations artistiques et ludiques qui restent faiblement utilisées en comparaison des représentations scientifiques et techniques. De même, les moments de rencontre autour des nappes sont importants et peuvent prendre place sous différentes formes : visites, réunions, exposition. Enfin, des porte-paroles, tels les animateurs de SAGE, jouent un rôle déterminant dans la mise en visibilité. l’étude permet au final de mieux comprendre qui participe à la mise en visibilité, avec quels moyens, et suivant quels objectifs et perspectives normatives.
Complete list of metadatas

Cited literature [47 references]  Display  Hide  Download

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01916987
Contributor : Saravanan G. <>
Submitted on : Tuesday, November 20, 2018 - 12:19:08 PM
Last modification on : Monday, August 26, 2019 - 3:42:02 PM

File

Rapport-EtudeMiseEnVisiEauxSou...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01916987, version 1

Collections

Citation

Audrey Richard-Ferroudji, Gaia Lassaube, Xavier Bernard, James Daly, Jeanne Latusek. Mise en visibilité des eaux souterraines et de leurs enjeux de gestion. [Rapport de recherche] Agence française pour la Biodiversité; CNRS; Institut français de Pondichéry. 2018, 110 p. ⟨hal-01916987⟩

Share

Metrics

Record views

39

Files downloads

111