Les paradoxes de la culture technique.

Résumé : La notion de culture technique est peut-être un objet paradoxal. Car ne demande-t-on pas aujourd'hui à la technique de produire ce qu'elle ne sait produire : du symbolique ? On espère ainsi que les réseaux (infrastucture technique) deviennent enfin sociaux (et donc porteurs de relations) et que, sous leurs auspices, se nouent les noces d'une réconciliation entre la production technique et la production de la société (pour parler comme Alain Touraine), entre technique et symbolique. D'où l'idée, en effet, de marier culture et technique, afin que la culture puisse, enfin, redonner du sens à la technique. Car la technique, à proliférer dans la multiplication de ses objets et systèmes, met à disposition de n'importe quelle activité une fonctionnalité qui, bientôt, vient en étouffer l'activité elle-même. On interpelle alors la culture, afin que celle-ci réinjecte du lien, du sens, de l'émotion, de la créativité, etc, bref, ce qui ne saurait, sauf à se raturer par lui-même, se réduire à du fonctionnel. Cependant, au même moment, on demande également à la culture de se techniciser, de s'équiper techniquement, de se durcir intellectuellement, grâce à un outillage technique numérique pointu. Comme si la connaissance, le savoir ne pouvaient plus trouver en eux-mêmes les ressources de leur propre construction légitime, comme si leur architecture et leur performance intellectuelle dépendaient inévitablement de leur seul équipement technique. On ne peut penser aujourd'hui le rapport culture/technique indépendamment du rapport technique/culture. Ce vers quoi l'on va, n'Est-ce pas une insertion de la culture dans la technique via la technicisation de la culture ? Ce processus pourrait alors se confondre avec une supposée culture technique, qui pourrait ainsi faire l'économie d'une mise en culture de la technique via la mobilisation de problématiques de sciences sociales susceptibles de soumettre la technique à la question. Bref, cette relation entre culture et technique n'est en rien évidente. Qu'entend-on par culture technique ? Plusieurs techniques peuvent être tracées et explorées qui, cependant, semblent toutes verser dans un paradoxe sinon une contradiction. On peut ainsi revenir à la question de la technique comme culture en soi; on peut également s'interroger sur une mise en culture de la technique par les sciences sociales; et aussi se pencher sur le rôle de l'innovation, en l'affaire, et enfin, en conclusion, se demander si l'avenir n'appartient pas plutôt à une mise en technique de la culture.
Type de document :
Article dans une revue
Alliage : Culture - Science - Technique, Alliage, 2018
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01913540
Contributeur : Anne-Sophie Chazaud <>
Soumis le : mardi 6 novembre 2018 - 13:43:58
Dernière modification le : mercredi 7 novembre 2018 - 09:28:58

Identifiants

  • HAL Id : hal-01913540, version 1

Collections

Citation

Pascal Robert. Les paradoxes de la culture technique.. Alliage : Culture - Science - Technique, Alliage, 2018. 〈hal-01913540〉

Partager