Les Songes de la nef, pour une « prise de site » musicale et sonore

Résumé : Dans cet article, nous développons le concept de « prise de site » au niveau musical en dialogue avec Jean-Louis Déotte et ses écrits, dans le cadre de notre installation sonore Les Songes de la nef (2018) pour l’Hôtel-Dieu de Tonnerre, double hommage au philosophe et au compositeur Jean-Claude Risset. À l’opposé de l’accrochage dans un musée, la « prise de site » permet de penser l’accueil d’œuvres contemporaines dans des lieux patrimoniaux comme relation dynamique entre les deux, comme une « critique » au sens du commentaire à distance entre musiques que propose le compositeur Luciano Berio. Nous avons pensé l’installation sonore Les Songes de la nef avant tout comme un instrument à construire, nous référant au compositeur Helmut Lachenmann. Nous montrons que l’installation doit être considérée comme un cadre posant un certain nombre de relations, d’abord acoustiques avec le lieu l’accueillant ; mais aussi permettant la découverte par le visiteur itinérant de relations entre le contenu sonore et l’Hôtel-Dieu, et donc une nouvelle appréhension de cet édifice patrimonial.
Type de document :
Article dans une revue
Appareil, MSH Paris Nord, 2018, Arts contemporains et patrimoine, 〈10.4000/appareil.2873〉
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01911667
Contributeur : Alain Bonardi <>
Soumis le : samedi 3 novembre 2018 - 10:05:32
Dernière modification le : mercredi 14 novembre 2018 - 01:15:42

Fichier

appareil-2873.pdf
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

Collections

Citation

Alain Bonardi. Les Songes de la nef, pour une « prise de site » musicale et sonore. Appareil, MSH Paris Nord, 2018, Arts contemporains et patrimoine, 〈10.4000/appareil.2873〉. 〈hal-01911667〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

6

Téléchargements de fichiers

3