L'analyse des musiques populaires enregistrées

Résumé : L'analyse des musiques populaires enregistrées « Musiques populaires modernes », « musiques amplifiées », « musiques actuelles » : dans un pays où l'on a coutume de dire que ce qui se conçoit bien s'énonce clairement, la multiplication des étiquettes visant à désigner ces musiques que nos voisins d'outre-Manche qualifient de popular est pour le moins significative. Les difficultés que nous éprouvons à appréhender ces musiques transparaissent jusque dans le travail des musicologues, des sociologues et des historiens francophones spécialisés dans leur étude, la majorité d'entre eux ayant aujourd'hui l'habitude de préciser qu'ils emploient l'expression musiques populaires « au sens de popular music » 1. Curieuse coutume, en vérité, qui consiste à vider de son sens une expression française pour y substituer celui de sa traduction littérale en anglais ; faut-il vraiment que nous ressentions un tel décalage entre le signifiant « musiques populaires » et la réalité de ces musiques pour que nous en soyons réduits à emprunter sa terminologie à une autre langue ? Les raisons de ce paradoxe sont en réalité nombreuses : elles tiennent en partie à l'histoire, mais aussi à la langue, à la culture et, plus généralement, à l'évolution des sociétés française et anglo-américaine depuis le commencement de la révolution industrielle. Comme le fait remarquer Richard Middleton, c'est très exactement au tournant des XIX e et XX e siècles que s'est opéré, dans le monde anglophone, un glissement sémantique entre musiques populaires, au sens de musiques traditionnelles, et musiques populaires au sens adornien de « musique industrielle » 2 : « Sous l'influence du romantisme, l'expression "chansons populaires" [popular songs] était, au XIX e siècle, synonyme de "chansons paysannes", "chansons traditionnelles" ou encore "chansons nationales". À partir de la fin du siècle, l'adjectif "folklorique" [folk] s'est finalement imposé pour ces usages tandis que "populaire" [popular] commençait à être appliqué aux productions du music-hall puis aux chansons 1 Voir Olivier JULIEN, « "Musiques populaires" : de l'exception culturelle à l'anglicisme »-à paraître dans Musurgia.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Danièle Pistone. Le Commentaire auditif de spécialité – Recherches et propositions, OMF, pp.141-166, 2008
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01901959
Contributeur : Olivier Julien <>
Soumis le : samedi 29 décembre 2018 - 12:27:34
Dernière modification le : jeudi 7 février 2019 - 15:37:33

Fichier

Analyse des musiques populaire...
Accord explicite pour ce dépôt

Identifiants

  • HAL Id : hal-01901959, version 1

Collections

Citation

Olivier Julien. L'analyse des musiques populaires enregistrées. Danièle Pistone. Le Commentaire auditif de spécialité – Recherches et propositions, OMF, pp.141-166, 2008. 〈hal-01901959〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

29

Téléchargements de fichiers

5