Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

La première guerre mondiale au miroir de la bande dessinée

Abstract : La bande dessinée, si elle raconte la Première Guerre mondiale, permet aussi de la comprendre. Cet article propose de travailler avec la notion de décor-actant (et de corps-décor-actant, à l’instar des mutilés ou des morts) pour montrer comment le décor, par l’information qu’il offre aux lecteurs, permet de mettre en scène des formes d’intelligibilité, voire même des modes de raisonnement graphiques. Il s’appuie sur les oeuvres majeures de J. Tardi et D. Vandermeulen, qui offrent deux visions contrastées de la guerre à travers deux styles graphiques éloignés. Vision privilégiée du poilu d’un côté, vision des rapports de pouvoir entre mondes scientifiques, industriels, politiques et militaires de l’autre ; vision morale d’un côté, vision politique de l’autre. Ce que le décor, qui s’avère loin d’être un simple décorum (comme le souligne P. Fresnault-Deruelle) met en scène et (dé)montre avec pertinence.
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01886877
Contributor : Anne-Sophie Chazaud <>
Submitted on : Wednesday, October 3, 2018 - 12:21:29 PM
Last modification on : Monday, February 10, 2020 - 12:16:55 PM

Identifiers

Citation

Pascal Robert. La première guerre mondiale au miroir de la bande dessinée. Communication & langages, Nec Plus, 2018, pp.119-142. ⟨10.3917/comla1.195.0119⟩. ⟨hal-01886877⟩

Share

Metrics

Record views

94