Marcher en ville : faire corps, prendre corps, donner corps aux ambiances urbaines

Résumé : Les nouvelles préoccupations environnementales et de santé publique à l’œuvre en ce début de XXIe siècle bouleversent l’ordre des mobilités urbaines. Ainsi, après le règne du tout automobile, puis le retour du tramway et du vélo, la marche en ville suscite un nouveau regain d’intérêt chez les aménageurs. Les raisons en sont multiples : respectueuse du cadre de vie, garante de la santé du citadin, la marche – du fait peut-être de sa relative lenteur, des formes d’introspection qu’elle permet, des frottements qu’elle propose avec la rue et le public… – créerait aussi les conditions d’une urbanité apaisée. Mode de déplacement écologique pour certains, outil politique pour d’autres, marcher constitue pourtant et d’abord une manière de s’ancrer à la ville et aux ambiances urbaines, de les modeler, de leur donner sens et chair. C’est à ce regard sensible sur nos pratiques piétonnes ordinaires que les nombreux auteurs contribuant à cet ouvrage convient le lecteur. Page après page, chaque chemin proposé dévoile non seulement la quintessence mais aussi l’hétérogénéité des marches urbaines : outil d’investigation de l’expérience urbaine, mode d’incorporation des rituels sociaux à l’œuvre en ville, manière d’exprimer une posture sur l’urbain, chaque marche évoquée semble davantage faire corps, prendre corps et donner corps aux ambiances urbaines du quotidien.(résumé éditeur)
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01886264
Contributor : Rachel Thomas <>
Submitted on : Tuesday, October 2, 2018 - 5:18:27 PM
Last modification on : Thursday, July 11, 2019 - 1:16:28 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01886264, version 1

Collections

Citation

Rachel Thomas. Marcher en ville : faire corps, prendre corps, donner corps aux ambiances urbaines. ⟨Archives contemporaines⟩, pp.194, 2010, 978-2-8130-0026-2. ⟨hal-01886264⟩

Share

Metrics

Record views

100