« “Nous autres Français, nous avons tous Boileau dans le sang, dans les mœlles” : le Boileau de Lanson ou comment passer au XIXe siècle ? »

Résumé : L’ouvrage critique que Gustave Lanson consacre à Boileau en 1892 se sert de cet auteur pour exposer ce qu’il entend par « littérature » en France, à la fin du XIXe siècle. Le regard englobant de l’auteur se focalise sur Boileau pour rendre compte d’une histoire finalisée du fait littéraire. Ériger Boileau en instrument de mesure, c’est notamment forger l’instrument de la négation du XVIIIe siècle littéraire. Le cas Boileau prouve que le XIXe siècle, en retrouvant l’ambition bolévienne, a refondé la littérature française. Il ne peut y avoir de XIXe siècle littéraire qu’au prix du sacrifice du XVIIIe siècle et de la relecture continue du XVIIe siècle au XIXe siècle. Le texte de Lanson révèle pleinement l’importance de Boileau comme enjeu historique : nécessaire au déroulement de l’histoire, l’événement Boileau dans la littérature française permet d’en écrire la logique.
Document type :
Book sections
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01884810
Contributor : Delphine Reguig <>
Submitted on : Monday, October 1, 2018 - 1:51:08 PM
Last modification on : Monday, May 6, 2019 - 11:40:49 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01884810, version 1

Citation

Delphine Reguig. « “Nous autres Français, nous avons tous Boileau dans le sang, dans les mœlles” : le Boileau de Lanson ou comment passer au XIXe siècle ? ». Delphine Antoine-Mahut et Stéphane Zékian. Les Âges classiques du XIXe siècle, Éditions des archives contemporaines, 2018. ⟨hal-01884810⟩

Share

Metrics

Record views

26