Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

La perspective artificielle des sens

Résumé : La relation entre les organes sensoriels et la cognition humaine est évidente, mais l’organisation, le sens et les conséquences de ce lien méritent que l’on s’y attarde. Les illusions optiques ou sonores, le manque de mots pour exprimer les sensations tactiles ou somatiques sont des exemples de la complexité de cette relation entre perception sensorielle et activités cognitives. Dans ce débat, une autre question s’invite : celle des conséquences sur la cognition de l’instrumentalisation technologique des organes sensoriels ; pour cela, les travaux sur la substitution sensorielle sont éclairants. Ces apports technologiques, hier confinés au domaine clinique, aujourd’hui ouverts à l’usine du futur et demain accessibles à tous, ouvrent la voie vers l’avènement d’un humain augmenté. Si cela est actuellement tout à fait faisable, est-ce souhaitable, raisonnable, et vers quelles discriminations nous dirigeons-nous ?
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01880428
Contributor : Bernard Claverie <>
Submitted on : Monday, September 24, 2018 - 6:36:03 PM
Last modification on : Thursday, June 4, 2020 - 11:48:02 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01880428, version 1

Citation

Bernard Claverie, Benoit Le Blanc. La perspective artificielle des sens. Hermès, La Revue- Cognition, communication, politique, CNRS-Editions, 2016, La voie des sens, pp.183-187. ⟨hal-01880428⟩

Share

Metrics

Record views

76