Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

L’ombre du beau moderne : Stendhal au Salon de 1824

Résumé : Alors que la critique d’art de Stendhal est généralement dévaluée en raison de ses apparences conservatrices, je montre dans cet article qu’il a su soutenir des artistes incarnant l’avant-garde, comme Saint-Èvre et Sigalon, et qu’il s’est fait le porte-parole d’une première peinture romantique encore trop peu explorée, cherchant à concilier l’idéal de perfection formelle hérité de l’antique et les territoires nouveaux de la folie, de la douleur et de la laideur.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01876260
Contributor : Okina Univ Angers Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Tuesday, September 18, 2018 - 12:15:09 PM
Last modification on : Tuesday, March 8, 2022 - 2:58:02 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01876260, version 1
  • OKINA : ua16778

Citation

Marie-Pierre Chabanne, Brigitte Diaz. L’ombre du beau moderne : Stendhal au Salon de 1824. L'Année Stendhalienne, Champion, 2017, Stendhal et la critique, pp.159-181. ⟨hal-01876260⟩

Share

Metrics

Record views

80