Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

Le cadre juridique du commerce à longue distance mésopotamien dans la première moitié du premier millénaire av. J.-C

Résumé : La plaine alluviale située entre le Tigre et l'Euphrate, sur le territoire de l'actuel Irak, est le siège de l'une des civilisations les mieux connues de l'antiquité : la civilisation mésopotamienne. L'écriture y est utilisée dès la fin du quatrième millénaire, sur un support particulier, la tablette d'argile, qui présente la particularité de bien se conserver au climat irakien. Des centaines de milliers de documents écrits ont ainsi été préservés, sur une période de temps allant de la fin du IVe millenaire au premier siècle de notre ère. Ils témoignent de nombreux aspects de la société mésopotamienne ancienne et des activités quotidiennes de ses habitants : lettres, comptes, contrats, traités conclus entre rois, rapports de gouverneurs, textes mythologiques, magiques ou médicaux, actes juridiques ou recettes de cuisine, la variété infinie des textes mésopotamiens inspire les études des historiens spécialistes de la région, les assyriologues. Parmi ces documents, un nombre considérable se rapporte au droit et à l'exercice de la justice. Les textes consignant la loi ne sont pas les plus nombreux, mais quelques ensembles conservés s'avèrent extrêmement précieux. C'est le cas du code d'Hammurabi ou des «lois médio-assyriennes » qui ont permis de nombreuses études consacrées aux droits du Proche-Orient ancien , parfois comparés à ceux de peuples voisins, comme le peuple juif. Mais la grande originalité de la documentation cunéiforme issue de Mésopotamie est qu'à côté de ces textes qui disent la loi, de très nombreux documents ont été retrouvés dans des archives des palais ou des maisons privées. Ces tablettes témoignent de la pratique de la justice et de sa mise en oeuvre quotidienne, qui peut alors être comparée aux textes théoriques. Actes de procès, contrats, lettres mentionnant des problèmes relevant ou mêmes des activités quotidiennes au détour desquelles on devine certaines réalités juridiques, la grande variété des textes, disponibles sur une si longue période, fait de la Mésopotamie ancienne un sujet d'étude de premier ordre pour les historiens du droit. Le présent article s'intéressera au cadre juridique du commerce à longue distance dans la Mésopotamie du premier millénaire, à l'époque dite néo-assyrienne. Au sein de la longue histoire mésopotamienne, le premier millénaire av. J.-C. occupe une place à part. Alors que la Mésopotamie est, aux III e et II e millénaires morcellée en cités-états ou royaumes de taille assez limitée, le premier millénaire est le temps des grands empires : néo-assyrien pour la première moitié du premier millénaire puis, de 625 à 539, néo-babylonien. Les rois néo-assyriens sont de grands conquérants dont l'empire s'étend progressivement à l'ensemble du Proche-Orient. Leurs conquêtes modifient profondément les modalités du commerce à longue distance : cessant d'être pratiqué entre états, il l'est maintenant le plus souvent à l'intérieur de grandes constructions politiques qui rassemblent sous une même autorité des peuples très divers. Sédentaires de culture suméro-akkadienne résidant dans la plaine alluviale commercent, directement ou via des intermédiaires, avec les peuples araméens partiellement sédentarisés, ou les tribus arabes pratiquant le grand commerce caravanier. Les régions de l'ouest, Syrie cotière ou Liban, y participent, comme au deuxième millénaire, mais sont progressivement intégrées aux grands empires mésopotamiens
Document type :
Book sections
Complete list of metadata

Cited literature [45 references]  Display  Hide  Download

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01853897
Contributor : Laetitia Graslin Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Sunday, August 5, 2018 - 8:22:30 PM
Last modification on : Friday, August 17, 2018 - 1:11:33 AM
Long-term archiving on: : Tuesday, November 6, 2018 - 12:24:16 PM

File

mediterranée.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01853897, version 1

Collections

Citation

Laetitia Graslin. Le cadre juridique du commerce à longue distance mésopotamien dans la première moitié du premier millénaire av. J.-C. P. Sturmel. Droit international : les échanges maritimes et commerciaux de l'antiquité à nos jours, 2, L'Harmattan, pp.149-174, 2014, 978-2-336-30724-4. ⟨hal-01853897⟩

Share

Metrics

Record views

43

Files downloads

98