Organisation trophique de la malacofaune benthique non cultivée du bassin ostréicole de Marennes-Oléron

Résumé : L'estimation des stocks des mollusques benthiques non-cultivés constitue l'un des maillons de l'étude globale engagée dans le bassin ostréicole de Marennes-Oléron. La technique de sondage employée relève du type échantillonnage aléatoire stratifié. Les résultats sont exprimés selon trois descripteurs: la richesse spécifique. l'abondance et la biomasse. Au printemps 1984. la biomasse des mollusques non cultivés représente environ 20 % des stocks d'huitres Crassostrea gigas Thunberg. en élevage. Selon le descripteur richesse spécifique. l'organisation trophique de la malacofaune non-cultivée apparait homogène dans l'ensemble du bassin. à l'exception des estuaires de Charente et de Seudre où elle se simplifie: la dominance des espèces suspensivores-déposivores s'accroît. Sur tous les estrans vaseux. les déposivores Hydrobia ulvae et Abra tenuis dominent en densité. ainsi que les suspensivores-déposivores .Macoma balthica et Scrobicularia plana. A contrario, les suspensivores dominent en biomasse dans les zones subtidales et les estrans sableux. Ces suspensivores, Cerastoderma edule, Crepidula fornicata, Mytilus edulis et Solen marglnatus, représentent en biomasse 75% du stock total des mollusques non cultives.. La concordance étroite entre, d'une part, cette organisation trophique et ses variations spatiales et, d'autre part, la typologie hydrologique de ce bassin indique que la turbidité des eaux semble être le facteur principal qui contrôle les flux d'énergie dans cet écosystème. La présence de cultures ostréicoles modifie localement cette organisation trophique en favorisant soit les déposivores soit les suspensivores-déposivores. Le niveau de compétition trophique huître-suspenslvores non cultivés dépend, d'une part, des capacités physiologiques des espèces (taux de filtration et efficacité de rétention des particules) et, d'autre part, de la localisation spatiale des stocks non cultivés et des stocks ostréicoles vis-à-vis du trajet des flux nutritifs. De ce fait, il est montré qu'à l'échelle de ce bassin ostréicole, les effets de la compétition trophique huître-suspensivores naturels sont négligeables, alors que localement ces effets peuvent être établis, notamment dans le centre du bassin de Marennes-Oléron.
Type de document :
Article dans une revue
Oceanologica Acta, Elsevier, 1989, 12 (2), pp.193-204. 〈http://data.bnf.fr/ark:/12148/cb34381837w〉
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01853751
Contributeur : Pierre-Guy Sauriau <>
Soumis le : samedi 4 août 2018 - 12:09:11
Dernière modification le : jeudi 16 août 2018 - 16:30:02

Identifiants

  • HAL Id : hal-01853751, version 1

Collections

Citation

Pierre-Guy Sauriau, Véronique Mouret, Jean-Philippe Rincé. Organisation trophique de la malacofaune benthique non cultivée du bassin ostréicole de Marennes-Oléron. Oceanologica Acta, Elsevier, 1989, 12 (2), pp.193-204. 〈http://data.bnf.fr/ark:/12148/cb34381837w〉. 〈hal-01853751〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

32