Isidore de Séville à la lumière du Liber glossarum

Résumé : Le Liber glossarum (Espagne, VIIe siècle) est généralement présenté comme dérivant de l’œuvre isidorien, ce qui paraît établi par des étiquettes de sources qui renvoient par exemple explicitement aux Étymologies. Pourtant l’examen de certaines de ces entrées fait apparaître un texte plus long, voire plus cohérent (« Isidorus repletior »). Ceci suggère que les entrées en question proviennent, non des Étymologies, mais de leurs dossiers préparatoires. On se rappellera en effet que les Étymologies ont été transmises à Braulion accompagnées « d’autres manuscrits » (cum aliis codicibus), parmi lesquels nous proposons de situer ces dossiers de sources. On en rapprochera le cas du Liber artium Isidori, mentionné à plusieurs reprises par le Liber glossarum, auquel il a fourni des entrées de facture identique, correspondant à cet Isidorus repletior. On est donc face à un ensemble composé de l’œuvre isidorien, de ses sources et du Liber glossarum, qui ont une histoire commune et parallèle. Le Liber glossarum, antérieur aux plus anciens manuscrits isidoriens conservés, offre un accès direct aux sources d’Isidore. Nous montrerons donc comment le Liber glossarum, loin d’être un dérivé, peut au contraire éclairer la longue histoire des Étymologies, de leur conception à leur(s) édition(s), et apporter des renseignements sur leur tradition manuscrite.
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01852299
Contributor : Franck Cinato <>
Submitted on : Wednesday, August 1, 2018 - 12:18:03 PM
Last modification on : Friday, February 8, 2019 - 4:48:05 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01852299, version 1

Collections

Citation

Anne Grondeux, Franck Cinato. Isidore de Séville à la lumière du Liber glossarum. Editing late-Antique and Early Medieval Texts. Problems and Challenges, P. F. Alberto (Univ. Lisboa), D. Paniagua (Univ. Salamanca), R. Guglielmetti (Univ. Milano), Nov 2017, Lisbonne, Portugal. ⟨hal-01852299⟩

Share

Metrics

Record views

69