Paysans, marchés et biodiversité au Vietnam

Résumé : Les résultats de la gouvernance internationale de la biodiversité ne sont pas à chercher dans une quelconque « atténuation » de l’érosion génétique, ou encore dans l’établissement d’un peu de justice environnementale, mais dans les formes de savoirs et de pouvoirs qui se sont construits sur la biodiversité et les services environnementaux. Le pari de cet ouvrage est d’examiner ce pouvoir de la biodiversité en termes d’économie politique. Au fil d’un examen des régimes de propriété industrielle sur le vivant de trois pays émergents – le Vietnam, le Brésil et le Mexique –, puis d’études de cas sur la mobilisation des savoirs de communautés autochtones et locales dans ces pays, la biodiversité et les services environnementaux apparaissent comme les principaux dispositifs d’accomplissement de la néolibéralisation des politiques de conservation de la nature.
Mots-clés : VIET NAM
Document type :
Book sections
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01847239
Contributor : Elisabeth Habert <>
Submitted on : Monday, July 23, 2018 - 1:59:00 PM
Last modification on : Tuesday, February 18, 2020 - 3:36:02 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01847239, version 1

Citation

Frédéric Thomas, Dao The Anh, Lê Duc Thinh. Paysans, marchés et biodiversité au Vietnam. Thomas, Frédéric and Boisvert, Valérie. Le pouvoir de la biodiversité : néolibéralisation de la nature dans les pays émergents, IRD ; Quae, pp.131-145, 2015, Objectifs Suds, 978-2-7099-1912-8. ⟨hal-01847239⟩

Share

Metrics

Record views

44