Rétablissement ou renouvellement? Gendarmeries, Occupation et Libération (France-Belgique)

Abstract : Le rôle prépondérant qu’occupent les forces de police et de gendarmerie dans le processus de régulation sociale est évident. Le devenir de ces forces en période de crises attire l’attention. Depuis quelques années, l’historiographie cherche à renouveler l’histoire de ces institutions durant la Seconde Guerre mondiale. Par l’étude des pratiques professionnelles et de leurs évolutions, l’historien cherche à comprendre le rôle délicat des forces de police ou de gendarmerie dans le contexte inédit de l’Occupation allemande. Il est insuffisant de s’arrêter à la seule étude des pratiques policières de l’Occupation. Une relecture plus générale, en termes de continuités et de ruptures, du devenir de ces institutions entre la fin des années trente et le début des années cinquante est nécessaire. Remarque-t-on des ruptures franches dans l’organisation, les structures, les traditions et les personnels de ces organismes policiers, ou la continuité l’emporte-elle ? Cette communication se propose de réfléchir à l’impact de la séquence Occupation/Libération/sortie de guerre dans l’organisation de deux forces européennes de gendarmerie. A l’aide de sources réglementaires, mais aussi issues de la pratique, elle envisage une approche comparée de la gendarmerie nationale française et de la gendarmerie belge. Je désire particulièrement mettre l’accent sur les changements structurels et organisationnels subis durant cette période. Comment évolue le corps à partir de l’été 1940 ? Que constate-t-on après la Libération? Comment interpréter les évolutions discernables ? Les modifications sont-elles à comprendre en termes idéologiques ou en termes de mutations permettant une meilleure efficacité professionnelle ? Pour répondre à cette question, je favorise deux clés de lecture principales : d’abord, le degré d’autonomie dont jouissent les gendarmeries. Ensuite, j’envisage aussi l’hypothèse d’une modernisation des gendarmeries durant cette période. La guerre peut-elle être considérée comme une phase de modernisation du travail des forces de gendarmerie, et par conséquent de la gestion de la chose publique ?
Document type :
Book sections
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01836831
Contributor : Jonas Campion <>
Submitted on : Thursday, July 12, 2018 - 3:01:08 PM
Last modification on : Wednesday, November 28, 2018 - 11:24:09 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01836831, version 1

Collections

Citation

Jonas Campion. Rétablissement ou renouvellement? Gendarmeries, Occupation et Libération (France-Belgique). Yann Delbrel, Pierre Allorant, Philippe Tanchoux. France occupée, France occupante. Le gouvernement du territoire en temps de crises (de la guerre de Cent ans au régime de Vichy). Actes du colloque d'Orléans, Orléans, Presses Universitaires d'Orléans, 2008, 978-2-9134-5440-8. ⟨hal-01836831⟩

Share

Metrics

Record views

17