Sécurité publique et tensions sociales : la gendarmerie de la zone frontière durant l’entre-deux-guerres

Abstract : Avec l'avènement de l'État moderne l'exercice de la sécurité revient, pour les institutions qui en ont la charge, à assurer la protection des biens et des personnes, au profit de l'ensemble de la communauté. L'objectif recherché est à la fois de perpétuer la vie sociale et de garantir la légitimité de l'exercice des compétences régaliennes. Dans le chef des autorités, l’exercice de la sécurité se lit comme la mise en œuvre de politiques publiques qui, si leur but reste constant, évoluent dans le temps et l'espace. Dynamique de gestion de risques inscrite dans l’exercice du monopole étatique de la violence légitime, les pratiques de la sécurité s’inscrivent dans une logique de gouvernementalité où, pour se référer à Michel Foucault, la seule option n’est pas la répression au profit d'une minorité, mais principalement la mise en œuvre d’un système de conduite des conduites, inclusive et au profit de la majorité des citoyens. Une approche centrée sur une région donnée représente pour l’historien une voie intéressante pour éclairer la réalité des pratiques sécuritaires et mettre au jour la construction de la gouvernementalité notamment faite de compromis entre impulsions nationales et réalités locales. La province du Hainaut constitue à cet égard un focus intéressant. Ses intérêts sont multiples : marquée par le déterminant de la frontière franco-belge, la région est un espace de passages, densément peuplée, où se mêlent bassins industriels et zones rurales. Durant l’entre-deux-guerres, c’est surtout un microcosme où se répercutent les conflits de la société belge, avec une succession de crises sociales, économiques et politiques et une influence toujours plus forte de la montée des tensions à l’international. Cette contribution interroge les conditions d’ordre dans cette région, de 1918 à la veille du second conflit mondial
Document type :
Book sections
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01836761
Contributor : Jonas Campion <>
Submitted on : Thursday, July 12, 2018 - 3:00:19 PM
Last modification on : Wednesday, November 28, 2018 - 2:18:09 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01836761, version 1

Collections

Citation

Jonas Campion. Sécurité publique et tensions sociales : la gendarmerie de la zone frontière durant l’entre-deux-guerres. Jonas Campion (dir.). Organiser, innover, agir. Réformer et adapter les polices en Belgique (18e – 21e siècles), PUL/Centre d'études de la police, 2017, 9782875585929. ⟨hal-01836761⟩

Share

Metrics

Record views

19