Pour une histoire transnationale des épurations en Europe après 1945

Abstract : La cessation des hostilités et la défaite idéologique des régimes fascistes constituent à l’échelle de l’Europe continentale une séquence clairement identifiable. Selon John Horne ce « moment 1945 » est marqué par une « soif de justice » à l’égard des anciens ennemis et de leurs collaborateurs. Mai 1945, ne marque donc pas un retour immédiat ou durable à la paix comme en témoignent les travaux récents de Tim Snyder ou de Keith Lowe qui livrent une histoire convulsive du continent. En ce sens, le colloque interroge ce que « sortir d’une guerre » veut dire. Un enjeu d’autant plus important que l’adhésion aux régimes en place et/ou la collaboration avec les occupants a été en Europe durant la Seconde Guerre mondiale, un phénomène d’une ampleur sans précédent nécessitant la mise en œuvre de dynamiques punitives (épuration, répression, …). Dès lors sans occulter la diversité voire la pluralité des situations durant la guerre ou des conditions de sorties de guerre, le projet postule aussi l’unité possible de l’objet. Ce faisant, il envisage l’épuration comme une forme de « situation de génération » [Karl Mannheim] à l’échelle de nombreuses sociétés européennes. C’est précisément cette expérience partagée à défaut d’être totalement commune qui fonde notre analyse sur la base d’une historiographie, à la fois dense au niveau national et lacunaire à l’échelle transnationale. En effet, le fréquent compartimentage des historiographies nationales fait qu’il n’existe que très peu d’approches vraiment comparées, croisées et a fortiori transnationales du phénomène. Or, précisément, l’ambition de ce colloque est double : 1. / Faire dialoguer entre eux des travaux déjà nombreux mais qui le plus souvent s’ignorent, 2./ Contribuer à écrire une histoire connectée des épurations à l’échelle européenne. Dans cet esprit, alors que les pays de l’Europe occidentale sont souvent les plus étudiés et/ou connus, une attention toute particulière sera accordée à l’Europe médiane, orientale et balkanique. Il s’agit donc de privilégier une histoire connectée attentive aux phénomènes d’échanges, de circulations, de transferts, de modèles extérieurs ou au contraire de repoussoirs. De même, une attention particulière sera accordée à des objets de recherche hybrides ou mixtes qui postulent de l’entre deux et révèlent des acteurs ou espaces « mêlés ». En ce sens, on se focalisera sur des lieux ou milieux de connections ou de rencontres.
Document type :
Books
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01836758
Contributor : Jonas Campion <>
Submitted on : Thursday, July 12, 2018 - 3:00:18 PM
Last modification on : Friday, May 10, 2019 - 1:16:02 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01836758, version 1

Citation

Jonas Campion, Dominik Rigoll, Marie-Bénédicte Vincent, Marc Bergère, Emmanuel Droit. Pour une histoire transnationale des épurations en Europe après 1945. Peter Lang, 2017. ⟨hal-01836758⟩

Share

Metrics

Record views

78