Essai sur la généalogie de la répression d'après la Seconde Guerre mondiale en Belgique

Abstract : Les dynamiques de répression des collaborations après la Seconde Guerre mondiale ne peuvent se comprendre qu'à l'aune de deux approches complémentaires, permettant une description fine d'épisodes exceptionnels dans la vie d’Etats européens, confrontés à la reconstruction et à des transitions politiques. Ces approches éclairent les deux principales sources d'inspiration de l'épuration menée à la fin de la guerre. D'une part, il faut envisager une perspective transnationale, replaçant des enjeux nationaux et des tensions locales dans une perspective a minima européenne. Cette démarche favorise certes une approche comparée et positiviste des procédures, concepts et organes épuratoires, mais elle s'inscrit surtout dans une analyse de leur mobilité et donc des circulations et hybridations entre systèmes répressifs. D'autre part, une approche diachronique des épurations rappelle qu’exceptionnel, le "moment 1945" ne peut pourtant pas être considéré comme un épisode indépendant et a-historique. L’inscrire dans son historicité permet d’en dresser une généalogie qui prenne en compte à la fois l'évolution et la situation juridique à la veille de la guerre et, dans une perspective de moyenne durée, les éventuels épisodes épuratoires précédents. Au-delà des discours contemporains, la démarche permet ainsi d'analyser le caractère inédit de la répression d'après 1945 et de souligner filiations et ruptures par rapport à ce qui a pu se faire auparavant. La Belgique est sans conteste un cas d'étude à considérer quant à la perspective diachronique des pratiques répressives à l'issue de la Seconde Guerre mondiale. Car le pays se caractérise par une situation particulière en Europe occidentale: s'il n'a pas connu de processus épuratoire d’ampleur au 19e siècle, il reste profondément influencé, durant et après la Seconde Guerre, par l'expérience du premier conflit mondial. Dans le cadre de cette contribution, notre ambition est de revenir sur cette particularité pour d'apporter des éléments de compréhension du temps long de la répression initiée en septembre 1944.
Document type :
Book sections
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01836753
Contributor : Jonas Campion <>
Submitted on : Thursday, July 12, 2018 - 3:00:15 PM
Last modification on : Wednesday, November 28, 2018 - 11:24:09 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01836753, version 1

Collections

Citation

Jonas Campion, Xavier Rousseaux. Essai sur la généalogie de la répression d'après la Seconde Guerre mondiale en Belgique. Marc Bergère, Jonas Campion, Dominik Rigoll, Emmanuel Droit, Marie-Bénédicte Vincent (dir.). Pour une histoire transnationale des épurations en Europe après 1945, Peter Lang, 2017. ⟨hal-01836753⟩

Share

Metrics

Record views

14