Trajectoires développementales des affects, stratégies de régulation et traits de personnalité

Résumé : Les affects, les stratégies de régulation, tout comme les traits de personnalité sont des variables qui peuvent évoluer au cours du développement. Tout d’abord l’avancée en âge est marquée par une augmentation du bien-être général chez les personnes âgées (e.g. Urry & Gross, 2010). Certaines stratégies de régulation seraient également plus utilisées avec l’âge, car ciblées comme étant relativement efficaces (e.g. Carstensen, Gross, & Fung, 1998). Enfin les traits de personnalité eux-mêmes ne correspondent pas à des variables stables tout au long de la vie (Specht, Egloff, & Schmukle, 2011). Certains traits vont devenir plus prédominant, tel que le caractère consciencieux, tandis que d’autres vont diminuer, tels que l’extraversion et l’instabilité émotionnelle. Sur un échantillon d’environ 200 personnes, les participants sont interrogés cinq fois par jour pendant deux semaines via un sondage quotidien sur les affects qu’ils ressentent et les stratégies qu’ils utilisent. La personnalité a été évaluée pas un questionnaire. Nous avons cherché à étudier l’évolution des variables suivantes : affectivité, stratégies de régulation et personnalité en fonction de l’avancée en âge de l’adolescence au vieillissement (de 13 à 80 ans). Pour cela nous avons réalisé des modèles additifs généralisés (GAM). Ces modèles estiment une fonction non-paramétrique permettant d’obtenir une meilleure prévision des valeurs des différentes variables dépendantes. Nos premiers résultats indiquent une augmentation des affects avec un haut niveau d’activation (e.g. enthousiaste, énervement). Pour l’utilisation des stratégies de régulation, la réévaluation cognitive et la résolution de problème sont de plus en plus utilisées tandis que l’utilisation de la rumination diminue. De même, si l’évitement est de moins en moins utilisé entre 12 et 35 ans, les individus y ont par la suite davantage recours, ce qui est cohérent avec la théorie de la sélection socio-émotionnelle (Carstensen, 1995) et la théorie de l’intégration des forces et des vulnérabilités (Charles, 2010). Effectivement, les individus vont apprendre à s’organiser pour éviter les situations potentiellement désagréables et lorsqu’elles y sont confrontées, tout faire pour résoudre le problème. Enfin, pour la personnalité, les individus deviennent de plus en plus consciencieux, plus introvertis et plus stable émotionnellement, notamment entre 30 et 60 ans.
Type de document :
Poster
Workshop on cognitive and socio-emotional development across the lifespan, Sep 2015, Genève, France
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01826467
Contributeur : Sarah Le Vigouroux <>
Soumis le : vendredi 29 juin 2018 - 14:21:22
Dernière modification le : samedi 30 juin 2018 - 01:24:01
Document(s) archivé(s) le : jeudi 27 septembre 2018 - 09:23:38

Fichier

Trajectoires développementale...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01826467, version 1

Collections

Citation

Sarah Le Vigouroux, Bruno Dauvier, Pierre-Yves Gilles. Trajectoires développementales des affects, stratégies de régulation et traits de personnalité. Workshop on cognitive and socio-emotional development across the lifespan, Sep 2015, Genève, France. 〈hal-01826467〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

71

Téléchargements de fichiers

19