Impact d'un additif alimentaire fonctionnel sur le comportement et la régulation de la satiété chez un modèle porcin de stress psychosocial chronique

Résumé : Chez l'Homme, le stress chronique peut entraîner de l'anxiété ou une dépression. Chez l'animal d'élevage, des conditions stressantes peuvent induire des pathologies similaires et altérer bien-être et productivité (e.g. stéréotypies, apathie, anhédonie, anorexie, inflammation). Dans cette étude, les propriétés anxiolytiques et antidépressives d'un additif alimentaire fonctionnel (composé d'extraits naturels épicés) ont été étudiées chez le porc, en s'appuyant sur un modèle de stress psychosocial combinant isolement social, milieu appauvri et imprévisibilité de l'environnement (cf. Menneson et al.). Deux groupes expérimentaux ont été constitués, avec consommation d'un aliment avec additif (N=12) ou placebo (N=12). Afin d'étudier les effets comportementaux de l'additif et les mécanismes sous-jacents, deux approches ont été menées. Une approche comportementale a consisté en des observations dans la loge d'élevage (focalsampling), et en des tests comportementaux réalisés dans des environnements nouveaux : open -field, novelty-suppressed feeding, et test de contention. Une approche physiologique a consisté en des dosages de cortisol salivaire ainsi que des dosages plasmatiques : LPS, glucose et GLP-1, afin d'évaluer respectivement la réactivité de l'axe corticotrope, une éventuelle endotoxémie plasma- tique, et certains paramètres métaboliques régulant la faim. Lors du test de . l'open-field, les animaux avec additifs ont exprimé moins de tentatives d'échappée du dispositif en comparaison des témoins (p=0.04). Après six semaines sous additif, le temps passé à explorer la loge d'élevage (focus sompling) était accru chez les témoins (p=0.03). Les autres tests comportementaux n'ont pas permis de différencier les groupes. Au niveau physiologique, les taux de GLP-1 (hormone satiétogène) et de LPS étaient inférieurs chez les individus ayant reçu l'additif (GLP-1 : p=0.03 ; LPS : p=0.04). Ces résultats suggèrent que l'additif fonctionnel utilisé aurait des effets apaisants au niveau comportemental, qu'il pourrait limiter l'endotoxémie et avoir un effet orexigène capable de limiter la perte d'appétit liée au stress.
Type de document :
Poster
48. Colloque de la Société Française pour l'Étude du Comportement Animal (Sfeca), Jun 2018, Rennes, France. 2018
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01824187
Contributeur : Archive Ouverte Prodinra <>
Soumis le : mardi 26 juin 2018 - 20:05:05
Dernière modification le : dimanche 1 juillet 2018 - 01:11:18

Identifiants

  • HAL Id : hal-01824187, version 1
  • PRODINRA : 433675

Citation

Noémie Lerch, Sophie Menneson, Samuel Ménicot, Virginie Noirot, Pierre Etienne, et al.. Impact d'un additif alimentaire fonctionnel sur le comportement et la régulation de la satiété chez un modèle porcin de stress psychosocial chronique. 48. Colloque de la Société Française pour l'Étude du Comportement Animal (Sfeca), Jun 2018, Rennes, France. 2018. 〈hal-01824187〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

38