Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Jardins funéraires d'Alexandrie aux époques hellénistique et romaine

Résumé : Dans l’Alexandrie gréco-romaine, les traces archéologiques probantes de jardins funéraires, dans la cour des hypogées ou en surface des nécropoles, ne sont pas fréquentes. La connaissance de ce type d’espaces verts est dès lors très largement tributaire des données textuelles : un court témoignage de Strabon (XVII, 1, 10) et une série de trois documents de nature papyrologique et épigraphique attestent leur existence dès le début du Haut-Empire, et fournissent de précieux renseignements sur l’ampleur du phénomène ou leur rôle dans le paysage des cimetières alexandrins. Susceptibles de fournir un cadre agréable à la commémoration des morts, ces kêpoi ou kêpotaphes évoqués par les sources écrites nous apparaissent surtout comme des terrains de rapport exploités pour leur valeur productive ; ils révèlent probablement des pratiques répandues dans l’ensemble du monde gréco-romain.
Complete list of metadatas

Cited literature [47 references]  Display  Hide  Download

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01822870
Contributor : Agnès Tricoche <>
Submitted on : Wednesday, September 18, 2019 - 5:11:21 PM
Last modification on : Friday, September 18, 2020 - 2:34:55 PM
Long-term archiving on: : Saturday, February 8, 2020 - 9:40:13 PM

File

archeologieJardins_Tricoche.pd...
Publisher files allowed on an open archive

Identifiers

  • HAL Id : hal-01822870, version 1

Citation

Agnès Tricoche. Jardins funéraires d'Alexandrie aux époques hellénistique et romaine. Archéologie des jardins : analyse des espaces et méthodes d'approche, Jan 2009, Nanterre, France. p. 47-55. ⟨hal-01822870⟩

Share

Metrics

Record views

131

Files downloads

155