Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Le Favori (1665-2015), de Mme de Villedieu, une tragi-comédie du succès à l’oubli

Résumé : Pour citer cet article, accompagner le titre de la mention : Autour d'un anniversaire (1665-2015) : représenter, lire et éditer Le Favori de Marie-Catherine Desjardins de Villedieu, Actes de la journée d'étude organisée à Lyon le 16 juin 2016, Edwige Keller-Rahbé (dir.), site « Madame de Villedieu ». Le Favori (1665-2015), de Marie-Catherine Desjardins de Villedieu, une tragi-comédie du succès à l'oubli. Présentation La sous-représentation des femmes dramaturges sur la scène contemporaine est un fait non seulement bien connu, mais également chiffré. Tandis qu'en 2006, le rapport de Reine Prat sur la visibilité des femmes dans le spectacle vivant estimait à 15 % la part des pièces écrites par des femmes et programmées dans les théâtres nationaux et régionaux1, le site Où sont les femmes (ousontlesfemmes.org), consacré à la place des femmes dans le secteur culturel, avance le chiffre de 22 % pour la saison 2015-20162, soit une augmentation de 7 % seulement en dix ans. C'est pour lutter contre cette faible représentation que trois personnalités de la culture, Michèle Fitoussi, Véronique Olmi et Anne Rotenberg, ont créé en 2012 « Le Paris des femmes », qui se déroule chaque année en janvier au Théâtre des Mathurins. Le pari de ce festival consiste à « donner un espace d'expression aux auteures ; [à] mettre en lumière, sur un temps bref, la singularité de leurs styles et de leurs univers en leur commandant une pièce courte, de 30 minutes, sur un thème imposé3 ». L'ambition est on ne peut plus louable même si, de fait, elle oblitère tout un pan de la création féminine, car si les dramaturges contemporaines peinent à exister et à se faire jouer, les nombreuses dramaturges de l'Ancien Régime sont, pour leur part, victimes d'un inexplicable et cruel oubli. D'ailleurs, on ne serait pas surpris qu'aucune d'entre elles ne figurât dans les statistiques. Le problème ne se pose évidemment pas en termes de concurrence entre femmes dramaturges contemporaines et femmes dramaturges d'Ancien Régime, mais en termes de visibilité / invisibilité. D'autant que les théâtrices4 considérées sont loin d'être méconnues et qu'elles ont été régulièrement portées à la scène aux XVIIe et XVIIIe siècles, Perry Gethner ayant montré que, selon les archives de la Comédie-Française, entre 1680 et 1900, peu de décennies s'étaient écoulées sans qu'une pièce de femme dramaturge ne soit mise à l'affiche5. Mais le paradoxe n'est qu'apparent car, dans le même temps, les mécanismes d'éviction de ces femmes sont 1 « […] chiffres fournis par les directions régionales des affaires culturelles et par les centres de ressources du spectacle vivant. » (Reine Prat, Mission EgalitéS. Pour une plus grande et une meilleure visibilité des diverses composantes de la population française dans le secteur du spectacle vivant.
Complete list of metadatas

Cited literature [18 references]  Display  Hide  Download

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01813872
Contributor : Edwige Keller-Rahbe <>
Submitted on : Sunday, January 5, 2020 - 2:06:48 PM
Last modification on : Monday, February 10, 2020 - 12:17:30 PM
Document(s) archivé(s) le : Monday, April 6, 2020 - 8:37:03 PM

File

E_Keller-Rahbé_Le Favori (16...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01813872, version 1

Citation

Edwige Keller-Rahbé. Le Favori (1665-2015), de Mme de Villedieu, une tragi-comédie du succès à l’oubli. Autour d’un anniversaire (1665-2015) : représenter, lire et éditer Le Favori de Marie-Catherine Desjardins de Villedieu, Jun 2016, Lyon, France. ⟨hal-01813872⟩

Share

Metrics

Record views

107

Files downloads

12