Les chalcédoniens d'Alexandrie durant la seconde moitié du Ve siècle, une minorité visible et favorisée en quête de redéfinition identitaire

Abstract :

Minorité active, capable de mettre à profit un appareil ecclésial structuré, la communauté chalcédonienne ne se satisfait pas d’un statut assuré par le seul soutien impérial et la communion avec les principaux sièges hors d’Égypte. Dès avec Protérius, son chef montre d’emblée son intention de préserver ce qui peut l’être de l’autorité alexandrine, en refusant en particulier de transiger tant sur la place hiérarchique de Constantinople que sur la compétence à fixer la date de la célébration pascale. Le plus remarquable toutefois réside peut-être dans les réelles facultés d’adaptation manifestées par Timothée Salophaciol.

Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Identité religieuse et minorités, de l’Antiquité au XVIIIe siècle, PUR, pp.43-60, 2018, histoire, 978-2-7535-6629-3. 〈http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4615〉
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01795321
Contributeur : Okina Université d'Angers <>
Soumis le : vendredi 18 mai 2018 - 12:41:44
Dernière modification le : lundi 18 juin 2018 - 15:40:15

Identifiants

  • HAL Id : hal-01795321, version 1
  • OKINA : ua17003

Collections

Citation

Philippe Blaudeau, François Brizay. Les chalcédoniens d'Alexandrie durant la seconde moitié du Ve siècle, une minorité visible et favorisée en quête de redéfinition identitaire. Identité religieuse et minorités, de l’Antiquité au XVIIIe siècle, PUR, pp.43-60, 2018, histoire, 978-2-7535-6629-3. 〈http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4615〉. 〈hal-01795321〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

37