Etude comparative des méthodes d’extraction de la phycocyanine de Spirulina platensis.

Résumé : Les extraits enrichis en phycocyanine de Spirulina platensis (spiruline) peuvent trouver de nombreuses applications dans les domaines de l’alimentaire, de la pharmacologie, de la cosmétique et de la recherche. Seul colorant bleu naturel compatible avec l’alimentaire, la phycocyanine est également reconnue pour ses vertus antioxydantes, anti-inflammatoires et hépatoprotectrices. Cette étude a pour objectif de comparer différentes méthodes d’extraction de la phycocyanine de Spirulina platensis et d’analyser la stabilité de ces colorants dans les extraits. Les extraits enrichis en phycocyanine ont été obtenus à l’aide de méthodes physiques (congélation/décongélation, vortex, ultrasons, micro-ondes, méthode accélérée par solvant - ASE), chimiques (HCl) et biochimiques (lysozymes, levures) à partir de spiruline sèche ou fraîche produite au laboratoire et les résultats ont été comparés à des échantillons de spiruline commerciale. Les extraits ont été analysés par spectrophotométrie et par HPLC- DAD. La stabilité des pigments a été étudiée en suivant sa détérioration dans le temps (40 jours) sur des extraits conservés à 4°C et à 25°C dans différentes solutions tampons. Des analyses colorimétriques ont également été menées pour caractériser précisément la couleur des pigments extraits. Le rendement en phycocyanine peut varier selon la méthode d’extraction, de 0.76 mg/g de matière sèche pour l’extrait obtenu par méthode chimique (spiruline commerciale) à 253.78 mg/g pour l’extrait obtenu par méthode de congélation/décongélation à partir de matière fraîche en présence de tampon phosphate. De manière générale, les extractions à partir de matière fraîche ont permis d’avoir les rendements les plus élevés. La stabilité des extraits est très sensible à la température de conservation : les extraits se conservent beaucoup plus longtemps à 4°C, comparativement à ceux conservés à 25°C pour lesquels la concentration est quasi nulle après 40 jours de conservation. Les extractions par congélation/décongélation en présence des tampons acétate de sodium (pH5) et citrate (pH6) ont par ailleurs montré une augmentation de la stabilité de la phycocyanine dans le temps. Enfin, l’extrait obtenu par méthode de congélation/décongélation à partir de matière fraîche en présence de tampon phosphate, qui a donné le meilleur rendement en phycocyanine, est l’extrait qui présentait la couleur bleue la plus intense. En conclusion, parmi les 8 méthodes d’extraction testées, la méthode d’extraction par congélation/décongélation, bien que moins rapide que les extractions par ASE ou par microondes par exemple, a montré la meilleure efficacité d’extraction du pigment bleu. Par ailleurs, les extraits de phycocyanine conservés à 4°C et à des pH plus acides se sont révélés les plus stables et les plus concentrés.
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01794918
Contributor : Laurent Dufosse <>
Submitted on : Friday, May 18, 2018 - 7:20:02 AM
Last modification on : Monday, September 2, 2019 - 9:41:11 AM
Long-term archiving on : Monday, September 24, 2018 - 2:00:28 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01794918, version 1

Collections

Citation

Minh Nguyen, Véronique Chari, Yanis Caro, Laurent Dufossé, Thomas Petit. Etude comparative des méthodes d’extraction de la phycocyanine de Spirulina platensis. . 4ème Colloque QualiREG, le réseau scientifique et technique des acteurs agroalimentaires de l’océan Indien, Nov 2014, Antananarivo, Madagascar. ⟨hal-01794918⟩

Share

Metrics

Record views

474