Eros et Thanatos dans deux films différents egyptiens

Résumé : EROS ET THANATOS DANS DEUX FILMS DIFFERENTS EGYPTIENS " Quel est ce secret qui rend coupable celui qui le connaît comme celui qui l'ignore ? " La Momie Histoire de l'original et de la copie : Sur une photo, le visage d'une femme. Elle aurait été assassinée. Au commissariat, devant la caméra, dans divers autres lieux, successivement, plusieurs hommes se prétendent l'assassin de la femme qui change de nom à chaque " scénario ". Car nous voilà dans un film – adaptation-en train d'être tourné en même temps que se déroule l'enquête pour déterminer le meurtrier. Ces recherches menées en parallèle nous conduisent du monde étriqué d'un employé aux archives nationales aux hautes sphères de la société, d'un lieu de plaisir à un petit village… La Momie : À la fin du XIXème siècle, des objets provenant d'une tombe royale circulent au marché noir du Caire. Depuis plusieurs générations les membres d'une tribu profanent les momies pour vendre les trésors et se procurer de l'argent. À la mort du père, les deux fils, légataires du secret, refusent ce trafic. Le puîné Wannis livre la tombe aux archéologues. Si l'érogène est un lieu susceptible d'offrir du plaisir, alors le cinéma, sous presque toutes ses formes, à travers la plupart de ses composants, serait érogène puisqu'il a été créé autant pour nous distraire et nous apporter du plaisir que pour nous informer, associant le cas échéant distraction et apprentissage. Pourtant, cette définition générale relègue trop facilement au ban du cinéma toute une part de la création artistique dans laquelle sont mis en place, en demeure ou en exergue les processus vitaux de cet art, je veux bien sûr parler du cinéma expérimental, pour nous faire réfléchir sur l'évolution possible de ses finalités et de ses moyens. Or, précisément, cette distinction, voire mon approche de l'érogène qui y a présidé est une erreur que j'oserai qualifier de grossière, d'une part parce que personnellement je prends énormément de plaisir à regarder et à voir des films indépendants, de recherche, voire tout simplement à les réaliser-ah ! embraser le corps du film, chatouiller la peau de la pellicule, faire jouir l'émulsion sous la caresse des couleurs et le va-et-vient régulier du poinçon… !-d'autre part parce que, cela va de soi, la notion de plaisir est
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01782295
Contributor : Frédérique Devaux <>
Submitted on : Tuesday, May 1, 2018 - 4:07:04 PM
Last modification on : Monday, September 16, 2019 - 10:50:03 AM
Long-term archiving on : Monday, September 24, 2018 - 6:08:10 PM

File

Eros et Thanatos dans deux fil...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01782295, version 1

Collections

Citation

Frédérique Devaux. Eros et Thanatos dans deux films différents egyptiens. Trafic : revue de cinéma, Gallimard / Ed. POL, 1999. ⟨hal-01782295⟩

Share

Metrics

Record views

48

Files downloads

58