Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

L’apport d’un diagnostic d’archéologie préventive récent à l’étude de la dynamique urbaine de Guérande

Résumé : Le diagnostic d’archéologie préventive prescrit au 15 rue Bizienne à Guérande, a été réalisé par l’INRAP du 12 au 28 janvier 2009, préalablement à la réalisation d’un projet immobilier privatif. Son objectif était d’étudier les conditions d’implantation de l’enceinte à l’ouest de la ville, d’identifier d’éventuels niveaux d’occupations sous-jacents, d’en déterminer la nature, l’étendue, la chronologie et de les replacer parmi les vestiges connus de la ville. Les trois sondages ouverts à chaque angle de la parcelle ont révélé au moins six phases d’occupation distinctes. La première, correspondant au nivellement du sol naturel, n’est pas datée. La seconde, caractérisé par des structures excavées régulièrement réparties à la surface du substrat, est datable en partie du XIIe siècle au plus tôt. mais des datations plus anciennes ne sont pas à exclure. La troisième phase correspond à l’installation des premiers sols d’occupation sur le substrat. Peu étendus et d’une puissance stratigraphique toute relative, ces niveaux sont datables des XIIe-XIIIe siècles au plus tôt. La quatrième phase voit la création et le développement d’un habitat important le long d’une possible voirie antérieure à la rue Bizienne. La stratification des sols sur une épaisseur de 0,35 à 0,40 m témoigne d’une utilisation relativement courte de l’habitat avant sa démolition et son abandon lors de la construction de l’enceinte. La cinquième phase d’occupation est entièrement dédiée quant à elle au chantier de construction de l’enceinte - datable en l’état actuel de nos connaissances de la fin du XVe siècle au début du XVIe. Le bâti antérieur est dès lors abandonné et intégralement remblayé pour constituer un niveau de jardin. Cette phase d’occupation se prolonge à l’époque moderne – en phase 6 – avec la construction d’un manoir juste à côté de la parcelle. Le diagnostic de la rue Bizienne aura donc mis au jour une occupation rurale antérieure à l’enceinte et alors en périphérie de l’agglomération médiévale. Il aura aussi révélé une fortification beaucoup plus tardive que prévu dans le secteur de la porte Bizienne, posant ainsi la question de la morphologie de la ville de Guérande antérieurement au XVe siècle.
Complete list of metadata

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01775057
Contributor : Antoine Le Boulaire Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Tuesday, April 24, 2018 - 12:00:40 PM
Last modification on : Thursday, January 14, 2021 - 11:42:45 AM

Links full text

Identifiers

Citation

Jocelyn Martineau, Antoine Le Boulaire, Sébastien Thébaud, Frédéric Mélec. L’apport d’un diagnostic d’archéologie préventive récent à l’étude de la dynamique urbaine de Guérande. Revue Archéologique de l'Ouest, Presses universitaires de Rennes, 2010, pp.129 - 147. ⟨10.4000/rao.1348⟩. ⟨hal-01775057⟩

Share

Metrics

Record views

215