Cluny: de la gestion de données à la réalité augmentée

Résumé : L’abbaye de Cluny, haut lieu de la chrétienté au moyen-âge rayonna sur toute l’Europe à partir du XIe siècle. C’est en 910 que les premiers moines arrivèrent à Cluny pour y bâtir la première église. Sous l’abbatiat d’Hugues de Semur de 1049 à 1109, les besoins d’espace et la recherche de la spiritualité poussent les moines à construire une église aux proportions exceptionnelles de 1088 à 1130 : la Maior Ecclesia. Plus grande église de la chrétienté jusqu’à la construction de Saint-Pierre de Rome au XVIe siècle, Cluny III présentait des attributs hors normes : 187 mètres de longueur, une quarantaine de mètres en élévation sous la coupole du grand transept, cinq nefs, deux transepts, 301 fenêtres, 5 clochers, des chiffres imposants pour l’époque médiévale. Malheureusement, la révolution française n’épargna pas l’Ordre de Cluny qui fut démantelé et dont l’église abbatiale se transforma en vaste carrière de pierres. Aujourd’hui, ne subsiste en élévation qu’environ 8% de l’édifice, dont le bras sud du grand transept qui, avec le clocher de l’Eau Bénite, permet d’appréhender les dimensions remarquables et la qualité exceptionnelle de l’architecture. Jusqu’en 2010 et au-delà, afin de commémorer la fondation de Cluny, un grand chantier de restauration est engagé, il comprend deux volets indissociables Gunzo et Hézelon, noms des moines qui imaginèrent et construisirent la grande église. Hézelon est le programme de restauration et d’aménagement du patrimoine de Cluny qui permettra de conserver et valoriser les vestiges de l’abbaye. Gunzo est un consortium de recherche sur les nouvelles technologies de l’image pour la connaissance et la valorisation du patrimoine clunisien. Afin de facilité la lecture du site où les parties subsistantes du monument s’enchevêtrent avec les constructions de la ville, des dispositifs de réalité augmentée permettront aux visiteurs de mieux comprendre le lieu et de se plonger dans le passé. En réponse à la décision de préserver les haras nationaux construit à l’époque napoléonienne, la réalité augmentée permet d’éviter de détruire des bâtiments empreints également d’une histoire fusse-t-elle plus récente. L’École Nationale Supérieure d’Arts et Métiers dont les locaux sont dans les bâtiments monastiques et la société On-Situ travaillent depuis plusieurs années sur la restitution numérique temporelle de l’abbaye de Cluny. Le programme de recherche Gunzo permet de mettre en place une chaine numérique complète de création, d’application et de diffusion de la connaissance, de partir d’une base de données rigoureuse enrichie par le travail de fouilles des archéologues pour aboutir à des périphériques portatifs de réalité augmentée mobile à destination des visiteurs. Cette présentation propose un tour d’horizon du grand chantier numérique de Cluny : abbaye européenne de la connaissance.
Type de document :
Communication dans un congrès
Robert Vergnieux; Caroline Delevoie. Virtual Retrospect 2007, Nov 2007, Pessac, France. Ausonius, Virtual Retrospect 2007, pp.61-67, 2008, Archeovision
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [7 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01765810
Contributeur : Caroline Delevoie <>
Soumis le : mercredi 18 avril 2018 - 11:27:19
Dernière modification le : mardi 20 novembre 2018 - 17:05:09

Fichier

07_Pere.pdf
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

  • HAL Id : hal-01765810, version 1

Collections

Citation

Christian Pere, Sébastien Faucher. Cluny: de la gestion de données à la réalité augmentée. Robert Vergnieux; Caroline Delevoie. Virtual Retrospect 2007, Nov 2007, Pessac, France. Ausonius, Virtual Retrospect 2007, pp.61-67, 2008, Archeovision. 〈hal-01765810〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

103

Téléchargements de fichiers

39