Le partenariat en éducation à la santé : de l’école à la maison, une coéducation est-elle possible ? Analyse des représentations en éducation à la santé et au partenariat entre acteurs éducatifs

Résumé : Introduction : Avec la mise en place du parcours éducatif de santé pour l’ensemble des élèves scolarisés en France, les nouveaux cadrages ministériels encouragent le renforcement des partenariats entre tous les acteurs du monde éducatif avec la volonté affirmée d’y inclure les familles. Le propos que nous développons ici vise à analyser les rapports à l’éducation à la santé d’enseignants et d’accompagnateurs scolaires qui exercent dans des établissements du premier degré et la relation établie avec les familles. La contribution interroge le rapport à l'éducation à la santé en et hors temps scolaire en partant de l’idée que, selon les missions qui leur sont confiées et les cadres dans lesquels ils exercent, les acteurs ne dépendent pas des mêmes cultures professionnelles et ne pensent pas l’objet « éducation à la santé » de la même façon. Nous questionnons également les liens entre ces acteurs éducatifs et les familles en dressant un état des lieux du partenariat existant. La recherche vise à apporter de nouveaux éléments de connaissance et de réflexion eu égard à plusieurs questions. S’agissant de l’éducation à la santé, nous cherchons à savoir si les enseignants formés à la transmission et à l’appropriation des savoirs sont « outillés » autrement que les accompagnateurs scolaires. Nous nous interrogeons également sur la place accordée à l’éducation à la santé dans les séances d’accompagnement scolaire. Ces acteurs travaillent-ils déjà ensemble ou souhaitent-ils le faire ? Comment, à partir de logiques éducatives a priori différentes est-il possible de penser une certaine transversalité entre les valeurs, méthodes d'apprentissage de l'école et celles de l'accompagnement scolaire ? De ces pratiques que nous supposons différentes, quelle est la place accordée aux parents ? Comment sont considérées les familles de part et d’autres ? Comment sont-elles intégrées aux actions d’éducation à la santé ? Méthodologie : Notre contribution prend appui sur deux corpus complémentaires composés d’entretiens semi-directifs : 25 chez les enseignants et 10 chez des accompagnateurs scolaires du premier degré à l’île de La Réunion. Ces entretiens, réalisés dans le cadre de la rédaction d’un mémoire de recherche, comportaient 8 items permettant de recenser les représentations et les rapports qu’entretiennent ces 2 acteurs en éducation à la santé. Un questionnaire à échelle de Likert a été proposé uniquement aux accompagnateurs scolaires afin de mettre en relation les propos recueillis durant l’entretien et les résultats du questionnaire. Résultats : Les résultats présentés montrent la difficulté d’instaurer un partenariat entre les accompagnateurs scolaires et les enseignants dans lequel chacun trouverait sa place et serait dans une situation de coéducation en planifiant des moments co-construits. En éducation à la santé, les enseignants développent un travail de transversalité entre les disciplines, incluant les savoirs et les compétences psychosociales par touches, dans les différents enseignements. Ce travail est facilité par la connaissance des directives nationales et par la formation antérieure qui leur a été dispensée. Les profils variés des accompagnateurs scolaires, souvent novices dans le métier leur permet de voir, une fois sur le terrain, que les missions d’accompagnement scolaire ne sont finalement qu’un prétexte afin de connaître l’enfant et le considérer dans sa globalité, ce qui invite à prendre en compte sa famille et son environnement comme l’envisage le dispositif CLAS. En ce sens, ils réservent un accueil favorable aux actions en éducation à la santé. Les parents apparaissent comme le chaînon manquant à la création de liens entre accompagnateurs scolaires et enseignants. Ils sont sollicités de part et d’autre et pourraient permettre que ces acteurs se rencontrent. Une coéducation prenant intégrant les parents, l’enseignant et l’accompagnateur scolaire dans une perspective d’éduquer ensemble permettrait d’œuvrer au bénéfice de l’élève. Les résultats présentés ici ouvrent ainsi sur la perspective d’un partenariat construit où chacun trouverait sa place dans le but de favoriser les apprentissages de l’élève et de participer au développement des compétences psychosociales comme le prévoit les objectifs visés par l’éducation à la santé, en instaurant un climat propice à l’acquisition ou au renforcement de ces compétences. Perspectives : Le travail réalise montre que le principe de coéducation entre les acteurs ne va pas de soi et que des obstacles se dressent dans sa mise en œuvre. Pour autant, les possibilités de travail visent une harmonisation des interventions en éducation à la santé. Les questionnements d’actualité envisagent les difficultés du travail partenarial, les développements à réaliser en termes de formation des acteurs, les interrogations à poursuivre sur les interventions éducatives auprès des élèves et la mise en place d’un partenariat école/famille où chacun trouverait sa place.
Type de document :
Communication dans un congrès
6ème Colloque international UNIRES : Education et santé : quelles altérites ?, Oct 2016, Paris, France
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01762509
Contributeur : Jessica Caroupin <>
Soumis le : mardi 10 avril 2018 - 10:57:14
Dernière modification le : vendredi 14 septembre 2018 - 08:14:59

Identifiants

  • HAL Id : hal-01762509, version 1

Collections

Citation

Jessica Caroupin. Le partenariat en éducation à la santé : de l’école à la maison, une coéducation est-elle possible ? Analyse des représentations en éducation à la santé et au partenariat entre acteurs éducatifs. 6ème Colloque international UNIRES : Education et santé : quelles altérites ?, Oct 2016, Paris, France. 〈hal-01762509〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

56

Téléchargements de fichiers

5