Proust et les entrées royales

Résumé : Publication : « Proust et les entrées royales », Imaginaire et représentations des entrées royales au XIX e siècle : une sémiologie du pouvoir politique, Saint-Étienne, PUSE, 2006, p. 269-280. Auteur : Stéphane Chaudier, université de Lille, laboratoire ALITHILA, EA 1061 Mots-clés : Proust, À la recherche du temps perdu, entrée royale, politique, sémiologie, aristocratie, sociologie Résumé : C'est dans le cadre des mondanités parisiennes que l'antique rituel des entrées royales revit. Les Guermantes sont presque des Altesses : ils entrent dans un salon comme les rois de France, leurs cousins, prenaient une ville. Dans l'espace mondain, l'entrée royale se déleste de son fantasme idéologique : incarner une communion entre un souverain, un peuple et un territoire ; régénérer le temps originel de la concorde ; préfigurer la plénitude eschatologique, etc. Toute cette pieuse fiction se simplifie. L'entrée mondaine réduit l'entrée royale à sa pure fonction. Elle signale et perpétue la domination sociale. Le héros est le témoin de cette mise en scène du pouvoir mondain ; il est là, au moment où Basin, Oriane, Palamède apparaissent. Il les voit qui accomplissent le rite codifié de leur entrée. Mais le héros est-il encore sensible à cette comédie ? Son corps, son imagination sont-ils affectés ? Tout serait si simple si les nobles n'étaient que de ridicules fantoches ; et si les snobs qui les chérissent n'étaient que des idiots. Hélas, non : soumis à un regard démystificateur, le corps aristocratique n'en fait pas moins rêver. Le hiatus permanent entre ce qu'il est, ce qu'il fut, ce qu'il devrait être, ce jeu de coïncidences partielles ou intermittentes offrent une riche matière au songe, à la poésie, à la réflexion. L'entrée mondaine réactive le conflit si proustien entre la foi et la critique : on veut croire mais on ne peut pas ; on veut ne pas croire, et on n'y parvient pas, non plus. Dès lors qu'il s'agit d'accueillir (et pas seulement d'interpréter) les signes ostentatoires du pouvoir aristocratique, la passion et la raison, le corps ému et l'esprit ironique se disputent, négocient, se relaient l'un l'autre pour donner au lecteur le sentiment de la complexité des choses, de la densité du réel. PROUST ET LES ENTRÉES ROYALES « Oh ! mon Dieu, Monsieur, les rois et les reines, à notre époque ce n'est pas grand-chose ! » dit M. de Guermantes (CG, II, 529) L'entrée royale est une institution aux ambitions strictement locales 1. Rite, mise en scène, discours veulent conforter un pouvoir qui reconnaît ainsi (et malgré lui) son déficit de légitimité. Plus la cérémonie est redondante et fastueuse, plus le pouvoir doute de lui-même et cherche à cacher ce doute. Quant à la signification du spectacle, ses organisateurs la rêvent exemplairement lisible. Tous les signes doivent converger vers la célébration de l'homme, de la dynastie, de l'instance politique au profit de qui s'accomplit la manifestation. Mouvements 1 Cette étude doit beaucoup à a bibliographie des organisateurs du colloque, Éric et Corinne Saminadayar-Perrin. Je ne retiens qu'un ouvrage essentiel pour mon propos : Les usages politiques des fêtes aux XIX e et XX e siècles, ouvrage collectif publié par Alain Corbin, Noëlle Gérôme et Danielle Tartakowsky, Paris, Publications de la Sorbonne, 1994.
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01683888
Contributor : Stephane Chaudier <>
Submitted on : Sunday, January 14, 2018 - 10:46:06 PM
Last modification on : Tuesday, July 3, 2018 - 11:35:32 AM
Long-term archiving on : Monday, May 7, 2018 - 12:34:36 PM

File

39 Proust et les entre¦ües r...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01683888, version 1

Collections

Citation

Stéphane Chaudier. Proust et les entrées royales . Eric et Corinne Perrin-Saminadayar (dir.) Imaginaire et représentations des entrées royales au XIXe siècle : une sémiologie du pouvoir politique, PUSE, p. 269-280, 2006, Collection "Le XIXe siècle en représentation(s)", 978-2862723907. ⟨hal-01683888⟩

Share

Metrics

Record views

31

Files downloads

47