Above- and belowground responses of Populus nigra L. to mechanical stress observed on the Allier River, France.

Résumé : Des arbres riverains pionniers, tels que Populus nigra L., établis sur des bancs alluviaux au sein de corridors fluviaux dynamiques, influencent fortement la géomorphologie fluviale en piégeant des sédiments et en construisant des formes fluviales pendant les crues. L'effet ingénieur (changements dans l’état physique de l’habitat par les organismes) de P. nigra sur les bancs alluviaux dépend de sa biomasse et de son degré d’exposition à la contrainte mécanique. P. nigra a une plasticité phénotypique élevée, qui lui permet d'adapter ses traits morphologiques et biomécaniques en fonction des conditions hydrogéomorphologiques locales. La compréhension et la quantification de la variation des traits de réponses morphologiques et biomécaniques au sein des populations de P. nigra en fonction de leur degré d’exposition à la contrainte mécanique est fondamentale pour mieux comprendre pourquoi et comment les plantes influent sur la géomorphologie. Dans une étude empirique in situ, nous avons quantifié la relation entre les traits morphologiques et biomécaniques de réponses de P. nigra et son exposition à différents niveaux de contrainte mécanique. En contexte très exposé, en tête de banc, les plantes ont développé des traits de réponse favorisant une plus grande résistance, notamment une tige flexible et basse et un système racinaire plus robuste. En contexte moins exposé, tel le cas de la queue de banc, les plantes ont développé des tiges plus longues et moins flexibles et un système racinaire plus fin. Les plantes établies dans le tronçon aval du chenal de chute alluviale ont développé certains traits communs avec la population de queue de banc et d’autres traits communs avec la population de tête de banc. Les peupliers établis en queue de banc ont favorisé la bioconstruction et donc potentiellement une déconnexion plus rapide des perturbations hydrogéomorphologiques. Nos résultats suggèrent que les processus biogéomorphologiques se produisant à l'échelle fine influent sur les processus à plus large échelle. Ce résultat pointe la nécessité de développer des études biogéomorphologiques hiérarchiques selon des approches ascendante (bottom-up) et descendante (top-down) pour une meilleure compréhension des écosystèmes fluviaux biogéomorphologiques complexes.
Type de document :
Article dans une revue
Géomorphologie : relief, processus, environnement, Groupe français de géomorphologie (GFG), 2017, 23 (3), pp.219-231. 〈10.4000/geomorphologie.11748〉
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01680831
Contributeur : Estelle Theveniaud <>
Soumis le : jeudi 11 janvier 2018 - 10:25:44
Dernière modification le : mercredi 28 février 2018 - 17:06:02

Identifiants

Citation

Borbála Hortobágyi, Dov Jean-François Corenblit, Zhu Qing Ding, Luc Lambs, Johannes Steiger. Above- and belowground responses of Populus nigra L. to mechanical stress observed on the Allier River, France.. Géomorphologie : relief, processus, environnement, Groupe français de géomorphologie (GFG), 2017, 23 (3), pp.219-231. 〈10.4000/geomorphologie.11748〉. 〈hal-01680831〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

98