City branding et fragmentation métropolitaine : l’impossible recherche d’une marque territoriale dans le cas du territoire marseillais1

Résumé : En retraçant les motifs de l'absence d'accord stabilisé sur une (stratégie de) marque de la ville de Marseille, cet article vise à saisir au concret les dis-positifs de marque territoriale et leurs effets sur la recomposition de la « gou-vernance urbaine ». Le point de départ est situé dans la mobilisation d'experts et d'entrepreneurs locaux qui partagent le constat de « retard » de la ville dans la compétition inter-territoriale. Cependant, cette délégation des politiques d'attractivité aux entrepreneurs privés de la « cause métropolitaine » ne s'est pas extraite des luttes politiques dont elle est le produit. Les trajectoires des labels « Marseille on the move » et « Ma ville accélère », l'instabilité des représentations de Marseille-Provence Capitale européenne de la culture en 2013 viendront en appui de la démonstration relative aux conditions de reproduction historique du morcellement politique et ainsi d'un modèle de gouvernance frag-mentaire à rebours de l'hypothèse de l'acteur collectif.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01680694
Contributor : Nicolas Maisetti <>
Submitted on : Thursday, January 11, 2018 - 9:11:50 AM
Last modification on : Tuesday, August 7, 2018 - 11:01:48 AM
Long-term archiving on : Saturday, May 5, 2018 - 7:00:23 AM

File

MAISETTI_CityBranding_Communic...
Publisher files allowed on an open archive

Identifiers

Collections

Citation

Nicolas Maisetti. City branding et fragmentation métropolitaine : l’impossible recherche d’une marque territoriale dans le cas du territoire marseillais1. Communication & langages, Nec Plus, 2013, 2013 (175), pp.95 - 118. ⟨10.4074/S033615001301106x⟩. ⟨hal-01680694⟩

Share

Metrics

Record views

250

Files downloads

2454