« Proust et la traversée des émotions »

Résumé : L'émotion se distingue d'un sentiment en ce qu'elle fait événement, s'inscrit dans une temporalité, implique une scénographie. Mais le sujet ému n'est pas toujours le seul témoin de son émotion : affecté par l'émotion, rendu passif par le flux irrépressible de l'émotivité et son cortège de manifestations physiques, il est aussi et surtout pris dans les déterminations d'une scène sociale où l'émotion est le plus souvent malvenue, obscène, profondément et douloureusement préjudiciable à celui qui l'éprouve. L'oeuvre de Proust hérite d'une dichotomie radicale entre un monde social dispensateur de la reconnaissance sans lequel le sujet s'éprouve nul – monde où il faut « valoir et mériter » en niant ses émotions – et un monde intime, où le sujet sensible se plaît en la compagnie de ses propres émotions. Là, dans l'enceinte des subjectivités aimantes, il ressent puissamment, et ce faisant, apprend à connaître ses émotions, peut et désire les partager avec « les êtres selon son coeur ». Dans le monde intime, l'émotion est une valeur ; mais elle est bien plus que cela. Elle donne la certitude au sujet de sa propre singularité ; elle fournit l'attestation si désirée par le « soi » de l'existence du soi, la preuve irréfutable de ce que le sujet est vivant. Elle est la condition de possibilité de la création intellectuelle aussi bien qu'artistique. Proust est de ce point un rousseauiste qui se refuse absolument à dire qu'il l'est : « je sens donc je suis » ; « je ne pense qu'à la condition que je sens ». La sensibilité et l'effusion émotionnelle qu'elle engendre sont le fondement (tour à tour béni et maudit) de la subjectivité. Tout cela est bel bon, mais il faut agir dans le monde. Le statut de l'émotion, son usage et son devenir sont les questions clé de cette éthique à la recherche de laquelle les personnages de Proust, depuis Les Plaisirs et les Jours jusqu'à La Recherche vouent leur existence. L'oeuvre de Proust ne fournit donc pas seulement une description de l'émotion, de ses manifestations privées et publiques. Elle propose sinon une théorie, du moins une problématique des émotions : comment vivre avec ses émotions ? Comment réconcilier la source émotionnelle qui est moi et plus que moi – mon essence précieuse – avec le monde ? L'émotion voue-t-elle à la marginalité sociale ?
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01675977
Contributor : Stephane Chaudier <>
Submitted on : Friday, January 5, 2018 - 12:56:11 AM
Last modification on : Tuesday, July 3, 2018 - 11:35:12 AM

File

6. Proust émotions HAL compl...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01675977, version 1

Collections

Citation

Stéphane Chaudier. « Proust et la traversée des émotions ». A.-C. Ambroise-Rendu, A.-E. Demartini, H. Eck, N. Edelman (dir.). Émotions contemporaines XIXe -XXIe siècles, Armand Colin / Recherches, p. 279-297, 2014. ⟨hal-01675977⟩

Share

Metrics

Record views

114

Files downloads

2207